Après une période inhabituelle de télétravail et de chômage temporaire, vos collaborateurs et vous retrouvez progressivement le lieu de travail familier. Mais trop de choses ont changé durant la période de quarantaine pour parler d’un retour à la normale.

L’incertitude règne

Dans la phase initiale de « la nouvelle normalité », vous vous posez de très nombreuses questions :

Quelles sont les conséquences financières à court et à long terme ?
Les objectifs fixés sont-ils encore réalisables ? Comment les adapter ?
Quel est l’avenir de votre secteur ?
Allez-vous instaurer une nouvelle politique de travail à domicile ?
Vos collaborateurs doivent-ils perfectionner certaines aptitudes ?

À la plupart de ces questions, il vous est encore impossible d’apporter une réponse définitive. À cela s'ajoute que vos collaborateurs s’inquiètent également. Comment gérer leurs craintes en tant qu’employeur, alors que vous n’êtes pas vous-même certain de la réponse ? Éviter les questions ou faire semblant de rien est en tout cas une mauvaise stratégie. Une communication claire est essentielle.

Communiquez proactivement

Une communication proactive est le meilleur moyen d’étouffer le problème dans l'œuf. Un plan par étapes succinct vous aidera à diffuser le message approprié :

Utilisez toutes les informations disponibles (résultats, prévisions...) pour établir un bilan provisoire. Quelle est la situation de votre organisation à l’heure actuelle ? Quel en est l'impact sur les objectifs à court et à long terme ? Comment vos collaborateurs peuvent-ils y contribuer ?
Sélectionnez les informations à partager. Faites preuve de la plus grande transparence possible, sans susciter d’inquiétude. Évitez les chiffres bruts, car vos collaborateurs auront tôt fait de s’y raccrocher. Spécifiez clairement que l’analyse est provisoire et que des actualisations suivront.
Répétez l’exercice régulièrement (p. ex. chaque semaine). Réduisez la fréquence à mesure que la situation se stabilise.

Écoutez vos collaborateurs

Prévoir une bonne communication proactive vous permet déjà d’anticiper de nombreuses questions. Mais vos collaborateurs en auront sans aucun doute encore d'autres, plus personnelles. À propos de leur fonction au sein de l'organisation, par exemple. Répondez-y également. Vous pourrez ainsi découvrir les sujets qui préoccupent vos collaborateurs et réagir rapidement.

Faire preuve de proactivité au niveau personnel s'avère plus efficace encore. Organisez des entretiens individuels pour sonder les impressions, les opinions et les souhaits de vos collaborateurs :

Comment ont-ils vécu les semaines précédentes (p. ex. le télétravail) ?
Qu'ont-ils appris sur le fonctionnement de votre organisation ?
Ont-ils des incertitudes quant à leur rôle au sein de l’organisation ou la suite de leur carrière ?

Vos collaborateurs ne reviennent pas encore au bureau dans l'immédiat ? Ou vous craignez de ne pas pouvoir faire face aux entretiens au niveau organisationnel ? Dans ce cas, une enquête en ligne peut s’avérer utile. Posez-y des questions ouvertes, afin de recueillir le plus d'informations possible.

Partagez les conclusions générales de vos entretiens et/ou de l’enquête avec l’ensemble des collaborateurs et organisez des entretiens de suivi individuels pour ceux qui se posent des questions concrètes concernant leur carrière.

Vous préparer aux questions de vos collaborateurs ?

Découvrez les formations en leadership et RH sur www.cefora.be.

Articles proposés par nos partenaires