BELGIQUE

Fonds de transition énergétique: 23 millions d’euros pour 15 projets

Fonds de transition énergétique: 23 millions d’euros pour 15 projets

REPORTERS

Le conseil des ministres a décidé samedi d’attribuer cette année 23 millions d’euros du Fonds de transition énergétique à 15 projets d’énergie renouvelable, de sortie du nucléaire et de sécurité d’approvisionnement ou de développement du réseau de transport, a indiqué dimanche la ministre de l’Énergie Marie Christine Marghem dans un communiqué.

Provisionné à hauteur de 200 millions d’euros sur 10 ans par la prolongation des réacteurs de Doel 1 et 2, le Fonds de transition énergétique avait financé l’an dernier 17 projets pour plus de 29 millions d’euros, dont un tiers pour l’optimisation des éoliennes en mer.

Cette année, 23 millions d’euros seront répartis en trois axes. Près de 10,6 millions d’euros iront à la production d’énergie à partir de sources d’énergie renouvelables dans les espaces marins de la mer du Nord et les biocarburants. La sécurité de l’approvisionnement énergétique et l’équilibre et le développement du réseau de transport bénéficieront de 4,7 millions d’euros.

Enfin, 7,7 millions d’euros iront au secteur nucléaire (fusion, démantèlement, gestion des déchets nucléaires). «Pour assurer la transition énergétique, il faut évidemment préparer la sortie du nucléaire. En cette matière, nous finançons essentiellement des projets liés au démantèlement des centrales, à la gestion des déchets ou encore à la protection des travailleurs contre les radiations ionisantes», explique Mme Marghem (MR).

«Nous préparons aussi l’avenir en finançant un ambitieux projet d’économie circulaire, en développant les sources de production d’énergie alternatives comme les biocarburants à base d’algues de mer, le gaz de synthèse, l’hydrogène ou encore le bio éthanol», ajoute-t-elle.

«Nous travaillons aussi au renforcement des réseaux électriques notamment en développant des solutions contre les cyberattaques. La recherche et le développement sont plus que jamais au cœur de la transition énergétique et leur financement doit être assuré, particulièrement en ces temps de crise sanitaire», souligne la ministre.