ANDENNE

Masque obligatoire à Andenne: Claude Eerdekens fait marche arrière

Masque obligatoire à Andenne: Claude Eerdekens fait marche arrière

Claude Eerdekens EdA - Florent Marot

Jeudi, le bourgmestre d’Andenne Claude Eerdekens (PS) a levé l’ordonnance qu’il avait prise le 29 mai, rendant obligatoire le port du masque dans les commerces et les cimetières de l’entité.

Le maïeur invoque la décision du Conseil national de sécurité, prise entre-temps, de rouvrir les établissements horeca. L’obligation ne concerne donc plus que les mariages et la maison communale.

Le 29 mai, la Ville d’Andenne avait ordonné le port du masque jusqu’au 15 juin dans les lieux où la distanciation sociale est difficile à respecter. Toute infraction devait être punie d’une amende d’un montant pouvant s’élever à 350€.

La mesure est entrée en vigueur le 2 juin. Elle aura donc été d’application pendant deux jours. Aucun procès-verbal n’a été dressé.

 

 

Dans un communiqué publié ce vendredi, la Ville précise toutefois qu’elle «recommande le port du masque à l’intérieur des commerces andennais pour la clientèle qui s’y rend. Il s’agit d’un geste barrière qui permet à la personne qui n’en porte pas d’éviter d’être contaminé, tout en offrant aussi à celui qui le porte une sécurité, certes pas absolue, mais qui peut permettre d’éviter une contamination. Le virus n’a pas disparu même s’il régresse. La vigilance reste de mise pour des raisons sanitaires et pour éviter un rebond de la pandémie. Tous les experts sérieux recommandent le port du masque.»