BASTOGNE

Nouveau coup dur pour l’abattoir

Nouveau coup dur pour l’abattoir

Un nouveau coup dur pour le secteur dans la région. ÉdA – 50729318976

La reprise de l’abattoir par Jan Swaegers et sa fille Charlotte est avortée, a confirmé Idélux dans un communiqué.

Alors que la saga de l’abattoir de Bastogne semblait toucher à sa fin, voilà qu’elle rebondit négativement une nouvelle fois. En effet, la reprise de l’abattoir par Jan Swaegers et sa fille Charlotte est avortée, a confirmé Idélux dans un communiqué.

Jan et Charlotte Swaegers ont décidé de se retirer alors que toutes les conventions relatives à cette reprise avaient été signées en avril dernier.

Lié à la crise du Covid

«Malheureusement, la situation actuelle et les conditions difficiles liées à la crise du Covid-19 ne permettent plus aux deux parties de répondre aux conditions des conventions fraîchement signées, explique Idélux. D’un commun accord, les conventions ont été résiliées.»

Retour à la case départ

Les prochaines étapes devaient consister à obtenir les agréments Afsca, la remise en état de l’outil, le recrutement du personnel, la mise en relation avec les acteurs locaux et la relance des abattages.

Il n’en sera donc rien. Le dossier revient à la case départ.

«Idélux ne baisse cependant pas les bras et relance dès maintenant les démarches de recherche pour donner un avenir prometteur à cet outil», précise l’intercommunale.

Un nouveau coup dur pour le secteur dans la région.