TRIATHLON

VIDÉO | IronNAM: Michaël Gillard a réussi son pari fou!

Le Malonnois Michaël Gillard s'était lancé un challenge costaud en ce premier week-end de juin. Il l'a réussi haut la main, en près de 36h d'effort.

Un mois après son "Lesverest", Michaël Gillard, opticien malonnois et triathlète de l'extrême, s'est lancé dans un autre pari fou ce samedi 6 juin, celui de réaliser son IronNAM, en référence aux épreuves Ironman. Mais en restant, comme son nom l'indique, à l'intérieur des frontières de la province. Au programme de ce triathlon pas comme les autres: 100 longueurs de 25m en natation, 100km d'ascension de la citadelle de Namur à vélo et 100km de course à pied (Namur - Dinant - Namur). 

Grâce à L'Avenir, vous avez pu suivre Michaël Gillard lors des différentes étapes de son challenge, en direct sur notre page Facebook L'Avenir Namur Sport. Nous vous proposons ici de revivre les grands moments de cet IronNAM 100-100-100.

+ À LIRE : 36 heures plus tard, Michaël Gillard devient IronNAM

 

6:02 - C'est parti pour 100 longueurs

Sur les hauteurs de Malonne, à l'arrière du Bauw Centre, Michaël Gillard entame son IronNAM par 2,5km de natation, qu'il effectuera en piscine, dans un couloir de nage de 25m de long. 100 longueurs sont donc au programme pour atteindre ces 2,5km.

06:57 - La natation, ça c'est fait!

"Ça, c'est fait!"... Ce sont là les premiers mots du triathlète juste avant de sortir de l'eau. Il faut dire que la natation est la partie qu'il apprécie le moins dans son effort. "Ce n'est pas ma tasse de thé", annonçait-il avant de se lancer. Ces 2,5km de natation, parcourus en 55 minutes, derrière lui, Michaël Gillard peut maintenant s'attaquer à la deuxième étape de son IronNAM: 200km à vélo, soit 100km d'ascension de la citadelle de Namur (50 montées et 50 descentes).

07:31 - En haut de la première citadelle

À peine le temps de se sécher, et un bref passage à la maison pour se changer, et Michaël Gillard file déjà vers le pied de la citadelle de Namur où l'attendent 50 ascensions (et autant de descentes). Il fait la liaison Malonne-Namur... à vélo, évidemment! Via le Fond de Malonne, la chaussée de Charleroi et en entrant dans Namur par Salzinnes, de manière à arriver en bas de la citadelle et non en haut.

À 7:31, Michaël arrive au sommet de la citadelle une première fois. Plus que 49 ascensions.

10:00 - 22km/h en chantant

Après 4 heures d'effort, Michaël Gillard franchit le sommet de la citadelle pour la 16e fois, soit près de 70km au compteur. À une allure de 22km par heure et... en chantant! Il approche tout doucement de la moitié de la partie roulée.

12:30 - Un challenger en rejoint un autre

Alors que Michaël en est à sa 30e ascension de la citadelle, il est rejoint sur la route par Sébastien Mahia, coureur bien connu dans le Namurois. Celui que l'on surnomme "l'Abeille" s'est lancé le défi de tenir une allure de 15-16km/h durant toute la montée, avançant ainsi (presque) au même rythme que Michaël Gillard, qui ne cachait pas son plaisir d'être suivi, encouragé et même "challengé" dans son propre défi.

12:50 - Des tartines et un oeuf

Après avoir rallié le sommet de la citadelle de Namur pour la trentième fois de la journée, Michaël s'octroie une pause bien méritée, histoire de reprendre des forces, de faire le point sur son défi et de profiter des supporters et curieux venus le saluer, l'encourager ou simplement observer son exploit sportif.

15:00 - Plus que "10 fois grimper"

Cela fait désormais 9h que Michaël Gillard a débuté son IronNAM. Toujours sur son vélo, le Malonnois a gravi 40 fois la citadelle, avec une moyenne de 11 minutes pour monter et descendre. Un petit ravito, quelques massages bienvenus et ce sera reparti pour les 10 dernières ascensions à vélo. Avant de se lancer dans un trail de 100km Namur - Dinant - Namur (- Malonne).

17:15 - Fini le vélo!

Natation: check!

Vélo: check!

Avant de chausser ses baskets de jogging, Michaël a droit à un ravitaillement et une séance de massage régénératrice. L'occasion pour lui de répondre à nos questions et de se confier sur ce défi hors norme.

Place à la course à pied, de la citadelle de Namur à celle de Dinant... Puis demi-tour et retour à la citadelle de Namur! Soit 100km de trail.

22:00 - Un repos bien mérité

Arrivé à Godinne, Michaël Gillard met ses jambes sur pause et s'octroie quelques heures de répit et de sommeil, avant de repartir dès 6h du matin pour la suite de ses 100 bornes de course à pied. Ce dimanche, il lui restera environ 80km à parcourir pour rallier, d'abord Namur, Malonne ensuite.

06:00 - Au petit matin

Cinq heures de sommeil à Godinne, c'est ce qu'il a fallu à Michaël pour se remettre d'aplomb avant les derniers kilomètres à courir de son IronNAM. À 6 heures (soit après 24h d'effort au total), il reprend le chemin de la citadelle de Dinant.

09:00 - L'autre citadelle atteinte

Trois heures après avoir repris son effort, Michaël Gillard est arrivé à la citadelle de Dinant. Il fait maintenant à nouveau route vers la citadelle de Namur, puis vers Malonne. En faisant demi-tour, il est ainsi presquà la moitié de son effort en course à pied (46km).

12:00 - Ils s'y engagent!

Toujours la pêche, toujours aussi facile (?) pour Michaël... et ses joyeux lurons accompagnateurs. À quelques kilomètres de Godinne, ils seront de retour là où Michaël s'est reposé cette nuit et "ils s'y engagent". La bonne humeur est au rendez-vous, même après 30 heures de course.

12:30 - Le marathon du dimanche

Ce dimanche, un peu après la mi-journée, Michaël Gillard a bouclé un marathon. Arrivée en bord de Meuse à hauteur de Godinne, il a couru 42km, soit une distance marathonienne. À laquelle s'ajoutent les 25 bornes parcourues hier soir à pied. Sur les (un peu plus de) 100km de course à pied au programme, 77 ont donc déjà été avalés; il en reste encore une trentaine avant d'être de retour à la maison.

15:00 - Dites "33"

Michaël Gillard vient de franchir le cap des 33h d'épreuve, depuis son départ hier à 6h dans le couloir de nage de Malonne. En 33 heures, le triathlète a nagé 2500m, roulé 193km, couru 25km, fait un petit somme de 5h et couru plus de 60km. L'arrivée et la fin du challenge 100-100-100 se fait petit à petit ressentir...

16:30 - Une petite boucle à la maison

Afin d'afficher sans contestation les 100km au compteur mais aussi pour profiter de ses proches et supporters venus l'encourager dans sa dernière "ligne droite", Michaël Gillard a fait un "petit" détour par Malonne, avant de s'élancer une dernière fois pour la citadelle de Namur.

18:00 - Le tour d'honneur sur l'esplanade

Un peu avant 18h, Michaël Gillard fait son apparition sur l'esplanade de la citadelle de Namur, descendant les marches du Stade des Jeux sous les acclamations du public venu saluer l'exploit du triathlète namurois. Michaël en a même profité pour dire merci à ses supporters d'un joli tour d'honneur, avant de franchir la ligne d'arrivée et boucler in fine ses 100km de course à pied, non sans quelques larmes où se mêlaient joie, fatigue et satisfaction. Il l'a donc fait: 100 longueurs de natation, 100km d'ascension à vélo et 100km de course à pied.

Un IronNAM 100 - 100 - 100

Le programme du week-end de Michaël? Il tient en trois centaines...

100 longueurs de 25m de natation, soit 2,5km dans le couloir de nage de Malonne;

100 kilomètres d'ascension de la citadelle de Namur à vélo, soit 200km sur deux-roues puisqu'il y a 2km entre le pied et le sommet de la citadelle, que le triathlète montera et descendra 50 fois;

100 kilomètres de course à pied, parcourus sous forme d'un aller-retour entre la citadelle de Namur et celle de Dinant.