CORONAVIRUS

Coronavirus | À partir du 1er juillet, «tout sera permis» au niveau du sport, y compris les compétitions avec la présence du public «assis»

Coronavirus | À partir du 1er  juillet, «tout sera permis» au niveau du sport, y compris les compétitions avec la présence du public «assis»

Le sport en général peut reprendre ses droits dès le 8 juin. Seuls les sports de contacts doivent encore ronger leur frein. Photo News

Covid-19: la pratique générale du sport à partir du 8 juin a été validée par le conseil national de sécurité. Seuls les sports de contacts ne pourront pas reprendre.

Le gouvernement fédéral a annoncé autoriser la pratique générale du sport à partir du 8 juin, à l’issue de la neuvième réunion du Conseil National de Sécurité en charge de la lutte contre la pandémie de Covid-19. Elle se fera sans distinction entre amateurs ou professionnels, entre entraînements et compétitions en salle ou en plein air si des protocoles de sécurité sont respectés.

Seuls les sports de contacts comme le judo, la boxe, le basket et le volley ne pourront pas reprendre. Seuls des entraînements sans contact seront autorisés dans ces sports.

Au niveau des infrastructures, les piscines et les salles de wellness resteront fermées. Les vestiaires et les douches ne seront pas encore accessibles.

 

Tout sera permis

 

À partir du premier juillet, «tout sera permis» au niveau du sport, y compris les compétitions avec la présence du public «assis», à condition de suivre une série de protocoles de sécurité pour éviter la contamination du coronavirus toujours présent.

Les entraînements, encadrés d’un coach, seront autorisés pour cinquante personnes en respectant les distances de sécurité. Ce nombre reste limité à vingt jusqu’à la fin du mois de juin.

Les événements de masse resteront interdits jusqu’au 31 août.

«Nous nous réjouissons que le Conseil de Sécurité suive dans une large mesure les conseils élaborés en consultation avec le secteur et les autres entités fédérales. Le redémarrage progressif de la vie sportive va se poursuivre et de plus en plus d’athlètes auront la perspective de vivre de nombreux autres beaux moments de Sport», a déclaré le ministre flamand des Sports, Ben Weyts.

«Nous sommes particulièrement heureux que, comme nous l’avions demandé, la priorité soit donnée aux plus jeunes. Les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans pourront à nouveau pratiquer n’importe quel sport à partir de lundi prochain. Les voix des enfants n’étaient pas toujours entendues dans le passé et cela est maintenant un peu rectifié. J’aurais aimé que le redémarrage soit possible pour encore plus d’activités sportives, comme les piscines, mais je comprends les choix difficiles qui ont dû être faits en matière de sécurité».