JETTE

Un seul pédiatre oncologue: l’UZ Brussel contraint de refuser les enfants cancéreux

Un seul pédiatre oncologue: l’UZ Brussel contraint de refuser les enfants cancéreux

L’UZ ne dispose pas d’assez de pédiatres spécialisés en oncologie pour absorber le flux de nouveaux petits patients souffrant du cancer. BELGA

L’UZ Brussel souffre d’un manque de personnel. Il ne dispose plus que d’un pédiatre oncologue. D’où le renvoi de nouveaux jeunes patients atteints d’un cancer vers l’Hôpital des Enfants Reine Fabiola.

L’hôpital universitaire UZ Brussel, à Jette, souffre d’un manque de personnel et ne dispose plus que d’un pédiatre oncologue. Il doit donc envoyer de nouveaux jeunes patients atteints d’un cancer vers l’Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola (Huderf), selon une information de Bruzz, dont Belga a pu obtenir confirmation.

Le service d’oncologie pédiatrique de l’UZ Brussel n’est ni fermé ni supprimé mais les nouveaux patients sont orientés ailleurs en raison d’un manque de personnel qualifié actuellement. Il s’agit néanmoins d’une mesure temporaire, une solution est en cours d’élaboration.

«Le problème est qu’il manque un pédiatre oncologue. Normalement, il devrait y en avoir deux. Mais ces spécialistes sont peu nombreux et difficiles à trouver. Les admissions de jour et les consultations régulières se poursuivent, mais pour les admissions longues, les patients sont renvoyés vers l’Hôpital Universitaire des Enfants ou vers l’UZ de Gand», a expliqué Edgard Eeckman, porte-parole de l’UZ Brussel. «Chaque année, environ 25 nouveaux patients arrivent en oncologie pédiatrique chez nous».

Cette mesure temporaire durera probablement deux ans. L’UZ Brussel a recruté deux candidats spécialistes du cancer chez l’enfant mais la formation pour devenir pédiatre oncologue prend deux ans.