SANTÉ

INFOGRAPHIES | Coronavirus: les hospitalisations diminuent encore, un mois après le début du déconfinement

INFOGRAPHIES | Coronavirus: les hospitalisations diminuent encore, un mois après le début du déconfinement

Le nombre d’hospitalisations décline encore malgré un retour progressif à la normale. Photo News (Illustration)

Un mois après avoir lancé la première phase de son déconfinement progressif, la Belgique respire: les premières tendances à la baisse se confirment dans les hôpitaux.

S’il est encore bien trop tôt pour crier victoire, force est de constater que la Belgique est en train de réussir son déconfinement. Pour preuve, quatre semaines après le déclenchement de la première phase et la reprise des activités dans le secteur industriel, trois semaines après la réouverture des magasins et deux semaines après le retour à l’école, la situation sur le front des hospitalisations reste calme. Et ce, bien que le temps d’incubation moyen (14 jours) du virus soit désormais atteint.

À l’instar des derniers chiffres dévoilés ce mardi par Sciensano, les tendances à la baisse continuent donc de se confirmer. Ainsi, le nombre d’hospitalisations décline encore malgré un retour progressif à la normale.

Au cours du dernier mois, excepté le 5 et le 7 mai où Sciensano a enregistré deux rebonds, avec respectivement 116 et 108 nouvelles admissions, la Belgique est passée progressivement de 128 nouvelles hospitalisations au 1er mai à 26 hospitalisations au 1er juin. Une tendance extrêmement positive puisque la Belgique reste ainsi (bien) en dessous de la barre symbolique (définie par le virologue Marc Van Ranst) des 100 hospitalisations quotidiennes à ne pas dépasser.

Même tendance pour la moyenne sur 7 jours, qui atténue les petits rebonds journaliers, où nous sommes passés de 155 nouvelles hospitalisations le 1er mai à 33 ce 1er juin. Tout aussi positif, ce nombre d’admissions a presque diminué de moitié lors des deux dernières semaines.

Lits occupés: une première depuis le début du confinement

Parce qu’il y a moins d’entrées dans les unités «Covid» des hôpitaux belges, ces derniers ont donc logiquement tendance à se vider peu à peu.

Alors que Sciensano a recensé jusqu’à 5.663 lits occupés par des malades du Covid-19 au plus fort de la crise sanitaire, le 10 avril, ce chiffre n’atteint plus désormais que 819 selon le dernier communiqué officiel.

À nouveau, la tendance à la baisse se confirme ici aussi. Outre le fait que la pression hospitalière a diminué de 86% en près de deux mois, cela fait désormais 5 jours d’affilée que les autorités belges recensent moins de 1.000 lits occupés par des patients atteints uniquement du Covid-19. Ce qui n’était plus arrivé depuis le 19 mars et le début de la pandémie en Belgique.

Aux soins intensifs, un service qu’il fallait à tout prix épargner puisque le nombre de places (2.000) y est plus limité, on a aussi retrouvé de l’air.

On y a divisé le nombre de lits occupés par huit par rapport au pic d’occupation, qui s’est produit ici aussi au début du mois d’avril.

Des tendances à la baisse qui se confirment et des hôpitaux qui respirent chaque jour un peu mieux: la Belgique semble donc bel et bien en passe de réussir son déconfinement progressif.

Reste à poursuivre les efforts au quotidien et ne pas oublier qu’aucun pays n’est encore à l’abri d’une seconde vague.