article abonné offert

Colère et indignation aux États-Unis

George Floyd, un Américain de 46 ans, est mort, étouffé par le genou d’un policier. Manifestations et émeutes se multiplient à travers tout le pays.

À Minneapolis, dans l’État du Minnesota, aux États-Unis, la mort d’un Noir américain fait scandale. Les faits se sont déroulés le 25 mai.

Cet Afro-Américain de 46 ans, est décédé juste après avoir été arrêté par la police, qui le soupçonnait d’avoir voulu écouler un faux billet de 20 dollars.

Lors de l’intervention, il a été plaqué au sol par un agent qui a maintenu son genou sur son cou pendant de longues minutes. «Je ne peux plus respirer», l’entend-on dire sur un enregistrement de la scène, qui a été abondamment partagé sur Internet.

L’affaire rappelle notamment la mort d’Eric Garner, un homme noir décédé en 2014 à New York après avoir été asphyxié lors de son arrestation par des policiers blancs. Lui aussi avait dit à l’époque: «Je ne peux pas respirer». Cette phrase est devenue un cri de ralliement du mouvement Black Lives Matter («La vie des Noirs compte»).

Symbole de la violence policière

Les quatre agents impliqués ont été licenciés et les autorités locales et fédérales enquêtent sur le drame. Le policier qui a maintenu son genou sur le cou de George Floyd a été arrêté et inculpé (accusé officiellement).

Depuis la mort de George Floyd, manifestations et émeutes se multiplient à travers tout le pays. Sur les réseaux sociaux, les internautes réclament «justice pour George». George Floyd, est devenu un nouveau symbole de la violence policière contre les Noirs américains.

Une semaine après le drame, plusieurs villes ont instauré un couvre-feu (une interdiction de sortir de chez soi le soir et la nuit). Des policiers et la Garde nationale sont déployés en nombre et le président Donald Trump menace d’envoyer l’armée pour ramener le calme.

Des actions de protestation contre les violences anti-Noirs et contre la mort de George Floyd ont également eu lieu dans d’autres pays et sur les réseaux sociaux.

Le sondage de la semaine