CHIÈVRS

Le corps d’un homme découvert à Chièvres: la thèse de l’homicide privilégiée

Un promeneur a découvert le corps d’un homme lundi dans l’après-midi sur le bord d’un chemin de campagne à Chièvres. Le parquet de Mons-Tournai a indiqué mardi que la thèse criminelle était privilégiée. Aucune interpellation n’est encore intervenue.

Le corps d’un trentenaire a été découvert mardi vers 15 hpar un promeneur, qui a informé la zone de police Sylle et Dendre. Le corps gisait sur le bord d’un chemin de campagne, à la rue du Bois de Beaumont.

Le dossier a été mis à l’instruction. Le juge d’instruction, le parquet, le laboratoire de la PJF de Mons ainsi qu’un médecin légiste se sont rendus sur place lundi. Un premier examen effectué sur les lieux de la découverte du corps a permis de constater une plaie par balle au niveau de la tête. Une autopsie a été réalisée dans la nuit de lundi à mardi. La thèse du suicide est actuellement écartée au profit de la thèse criminelle. Le parquet a indiqué que l’identité de la victime n’est pas encore connue avec certitude. Des vérifications sont encore en cours à cet égard.

Le dossier a été mis à l’instruction et différents devoirs sont en cours pour établir définitivement l’identité de la victime et pour identifier le ou les auteurs des faits. Aucune interpellation n’est encore intervenue à cette heure.