MONDE

Le conseil d’administration de Lufthansa accepte les exigences de la Commission européenne

Le conseil d’administration de Lufthansa accepte les exigences de la Commission européenne

Image d’illustration. AFP

Le conseil d’administration de Lufthansa accepte les exigences de la Commission européenne concernant le plan de sauvetage de l’État allemand, a annoncé lundi la compagnie aérienne.

Selon le compromis, Lufthansa renoncera à huit avions et 24 créneaux horaires associés dans ses deux principaux aéroports allemands, Francfort et Munich.

Le plan de sauvetage de Lufthansa, société mère de Brussels Airlines, prévoit que Berlin prenne 20% du groupe pour six milliards d’euros et garantisse un prêt de trois milliards d’euros. Ce serait la première fois que l’État allemand reviendrait au capital de la compagnie depuis sa privatisation complète en 1997.