NAMUR

Namur: des pommes de terre au cannabis lancées par-dessus le mur de la prison

Namur: des pommes de terre au cannabis lancées par-dessus le mur de la prison

Les dames lançaient des pommes de terre en direction de la cour intérieure de la prison de Namur. EdA - 50719038257

Trois femmes ont été interpellées par la police. Elles lançaient des pommes de terre en direction de la prison. Les tubercules étaient truffés de cannabis.

Le lancer de pommes de terre n’est pas une prévention inscrite dans le code pénal. Sauf quand les tubercules contiennent... du cannabis et qu’ils sont balancés à l’attention de détenus. C’est ce petit manège qui a été repéré par la police de Namur, hier en début d’après-midi.

Une équipe patrouillait vers 13h30 dans ce quartier, à l’arrière de la gare de Namur. Leur attention a été attirée par les mouvements de deux femmes, nées entre 1989 et 1992. Ce sont les compagnes de deux détenus. Elles lançaient des pommes de terre au-dessus du mur d’enceinte de la prison en visant la cour. Et à l’intérieur du féculent, on trouvait donc de la drogue douce. «Il y avait dix-sept grammes au total», explique Virginie Kerkhofs, magistrat de garde pour le parquet de Namur.

Des agissements pas rares

La substitute précise qu’il s’agit d’agissements qui ne sont pas rares. Au départ, trois personnes ont été interpellées. «Mais l’une d’entre elles n’était finalement pas concernée par les faits. Elle était juste au mauvais endroit, au mauvais moment», a encore précisé la représentante du ministère public.

Quand aux pommes de terre, on ne sait finalement pas si on en a fait des frites ou de la purée avec. Pour quel goût au final?