SOCIÉTÉ

Installations électriques, chèques-repas, indemnités Covid-19: voici ce qui change au 1er juin

Installations électriques, chèques-repas, indemnités Covid-19: voici ce qui change au 1er  juin

Adobe Stock, BELGA, EDA

Nouveau règlement général sur les installations électriques, prolongation de validité pour les chèques-repas, écochèques et chèques-cadeau, lancement de la procédure d’indemnisation Covid-19 en Wallonie ou encore la reprise des enquêtes publiques par le service de l’Urbanisme de la Ville de Bruxelles: voici ce qui change ce lundi 1er juin.

ÉNERGIEUn nouveau RGIE entre en vigueur

Le nouveau règlement général sur les installations électriques (RGIE) entrera en vigueur ce lundi 1er juin. Appelé à remplacer celui d’application depuis 1981, ce nouveau RGIE regroupe donc les principales prescriptions réglementaires en matière d’installations électriques en Belgique.

«La structure de l’actuel RGIE a été complètement revue afin de répondre aux différentes attentes des utilisateurs relatives à son évolution», explique-t-on du côté du SPF Économie. «Les modifications apportées au contenu de l’actuel RGIE concernent, entre autres, les mesures préventives contre l’incendie, les schémas, les contrôles ou encore les installations existantes.»

Un numéro gratuit pour toutes les questions concernant ce point: 0800 120 33 (DGO Énergie, Service de Haute surveillance des infrastructures et produits énergétiques).

CONSOValidité prolongée pour les chèques-repas et autres

La durée de validité des chèques-repas, des écochèques, des chèques-cadeau, des chèques culture ou sport, va être momentanément prolongée à partir du 1er juin en raison de la crise liée au coronavirus.

Le Conseil d’État a confirmé cette prolongation exceptionnelle de six mois de la validité des chèques-repas, des écochèques et des chèques-cadeau expirant entre le 1er mars et le 30 juin 2020

La validité des chèques Sport & Culture est, quant à elle, prolongée jusqu’au 31 décembre 2020. Les bénéficiaires des titres qui expirent normalement à date fixe au 30 septembre auront donc trois mois supplémentaires pour les utiliser.

ÉCODébut de la procédure de l’indemnité régionale de 2 500 euros

Dès le 1er juin, les indépendants et entreprises de Wallonie dont l’activité économique a été fortement ralentie pendant la pandémie pourront introduire une demande afin d’obtenir une indemnité de 2 500 euros.

Cette indemnité compensatoire unique et forfaitaire, décidée par le gouvernement wallon, sera octroyée sous réserve d’acceptation du dossier.

Les demandes pourront être introduites dès le 1er juin sur https ://indemnitecovid.wallonie.be. En principe, les décisions de paiement des demandes éligibles seront prises dans un délai d’une semaine.

À Bruxelles, procédure terminée

À noter que le gouvernement bruxellois a de son côté enregistré près de 19 000 demandes pour la prime unique de 4 000 euros dégagée pour soutenir les secteurs touchés par la crise du coronavirus. Dédiée aux entreprises contraintes de fermer à cause des mesures de confinement, la prime pouvait être demandée jusqu’au 1er juin.

JUSTICEPhotographier un site nucléaire puni par la Loi

À partir du 1er juin 2020, le fait de prendre, publier, exposer, vendre ou diffuser des photos (images satellites et photos aériennes) sur lesquelles il est possible de reconnaître des sites nucléaires belges ou d’autres sites sensibles sur le territoire belge sera puni, sauf si l’auteur de ces photos a reçu l’autorisation expresse du ministre de l’Intérieur, explique LegalWorld.be.

L’infraction est punie d’un emprisonnement de huit jours à un an et d’une amende de 26 à 100 euros. Le juge pourra en outre ordonner la cessation de l’acte illicite sous peine d’astreinte.

BRUXELLESReprise des enquêtes publiques d’urbanisme

Les enquêtes publiques reprendront le 1er juin en Région de Bruxelles-Capitale, moyennant le respect des règles de distanciation. Le secrétaire d’État en charge de l’Urbanisme, Pascal Smet (one.brussels/sp.a), l’a annoncé aux communes à la suite du déconfinement progressif autorisé par le gouvernement fédéral.

Les procédures devront être aménagées afin de respecter les règles de distanciation sociale. La consultation du dossier dans les bureaux de l’administration communale, les explications techniques et la réclamation orale ne peuvent donc se faire que sur rendez-vous.

TOURISMEPlusieurs sites ouvrent à nouveau

Enfin, on signalera que, toujours dans le cadre d’un assouplissement des mesures de confinement, plusieurs sites belges et étrangers rouvrent leurs portes aux visiteurs ce 1er juin. C’est notamment le cas de l’Atomium à Bruxelles, du circuit automobile du Mans (France) ou encore du Colisée à Rome (Italie).