HERVE

PHOTOS & VIDÉO | Printemps Grandeur Nature: quand nature et culture subliment le territoire

Pour ce nouveau numéro du Printemps Grandeur Nature, Adrien Joveneau nous donne rendez-vous au Pays de Herve.

Région naturelle de Belgique située dans l’Entre-Vesdre-et-Meuse en province de Liège, le Pays de Herve se démarque par ses paysages de bocages caractérisés par une prédominance des prés, prairies et vergers, entourés de haies composées majoritairement d’aubépines.

C’est ici, au cœur de ce territoire limité au nord par la frontière néerlandaise et à l’est par la frontière allemande, que notre équipe pose ses valises cette semaine.

A Montzen, petit village inséré dans la commune de Plombière, nous rejoignons Michel Schoonbroodt, personne inspirante de ce deuxième Printemps Grandeur Nature.

Aux pieds de ses vignes, Michel n’a rien à envier à la Provence. Ici, au cœur du Plateau de Herve, cet entrepreneur a lancé en 2017 la Coopérative des vins du Pays de Herve. Dans un esprit de retour aux sources et de durabilité, la coopérative a pour but de produire un vin de qualité tout en respectant l’environnement. Plus qu’un vignoble, ici on y travaille uniquement pour le plaisir tout en apprenant les techniques vinicoles traditionnelles. En septembre, après plusieurs années de mise en marche, Michel et ses coopérateurs récolteront leurs premières vendanges.

PHOTOS & VIDÉO | Printemps Grandeur Nature: quand nature et culture subliment le territoire
Michel Schoonbroodt a lancé la Coopérative des vins du Pays de Herve. -

La coopérative des vins du Pays de Herve, représente 8 hectares de vignes, plus de 40.000 pieds et 600 coopérateurs dont une dizaine qui y travaille régulièrement.

Parmi eux, il y a Fabienne et Jonathan, deux coopérateurs actifs, Philippe, chef technique et Gladys. Jument de trait ardennais âgée de 11 ans, Gladys est formée au maraîchage, débardage et travaux en réserves naturelles. Accompagnée de David, agent DNF et meneur indépendant, dans les vignes, Gladys entretient le cavaillon. Elle bute et débute les pieds à l’aide d’une charrette qu’elle tracte pour retirer les herbes indésirables susceptibles d’abîmer les vignes. Un travail important réalisé comme à l’époque.

Dans ce paysage bocager, les haies ont également un rôle important. Garantes de la biodiversité, elles servent d’abri pour les petits animaux et oiseaux mais sont également très utiles pour les agriculteurs. A Soiron, un des Plus Beaux Villages de Wallonie, Jean-Pierre Dourcy a repris l’exploitation familiale en 2007. Membre de la coopérative Faiebel/Fairecoop, il a la chance de travailler au quotidien dans un paysage digne des plus belles cartes postales.

PHOTOS & VIDÉO | Printemps Grandeur Nature: quand nature et culture subliment le territoire
Jean-Pierre Dourcy est agriculteur dans la région. -

Derrière la ferme, de vastes pâturages sont séparés par des haies, une disposition naturelle essentielle au bien-être du bétail. En été, les haies servent de refuge pour le bétail et en cas de fortes chaleurs, maintiennent l’humidité. Lors de fortes pluies, les broussailles retiennent les eaux et empêchent les inondations. Véritable support naturel, au Pays de Herve les haies sont aussi esthétiques qu’utiles.

Le Pays de Herve, compte aussi de nombreux pommiers laissés parfois à l’abandon au milieu des bocages. Face à cette situation, Léandre et Adeline deux jeunes entrepreneurs ont lancé l’Atelier Constant-Berger. Le but: produire des jus, du cidre et de l’eau-de-vie à partir des fruits du pays. Leur mission: voir revenir ce paysage bocager, avec ses arbres haute tige de vieilles variétés, tout en offrant un débouché économique à ces fruits si peu connus. De plus, le verger haute tige est naturellement non traité, ce qui garanti des produits de qualité.

PHOTOS & VIDÉO | Printemps Grandeur Nature: quand nature et culture subliment le territoire
Renaud Keutghen veut mettre en valeur le patrimoine agricole de la région. -

Renaud Keutghen est un autre entrepreneur qui veut mettre en valeur le patrimoine agricole de la région. Il y a quelques années, il a créé Histoire d’un grain. Cette jeune coopérative agricole et meunière produit ses propres grains et une bonne partie de sa farine dans l’intention de privilégier le circuit court avec les agriculteurs du pays tout en réinsérant d’anciennes variétés de céréales.

Des actions positives comme celles-ci, le Pays de Herve en regorge! Pour connaître la suite de nos aventures, rendez-vous samedi à 16h sur Vivacité, dimanche à 13h35 sur La Une et quand vous voulez sur RTBF Auvio pour revoir nos émissions.