LIÈGE

Polémique à Visé: des joueurs du Standard à un match de foot clandestin

Polémique à Visé: des joueurs du Standard à un match de foot clandestin

Parmi les joueurs présents, il y avait certaines têtes connues, comme des joueurs (ou d’anciens joueurs) du Standard, du RFC Liège ou encore d’anciens de Visé. Facebook Julien Woolf.

La police locale est intervenue mercredi sur la plaine des sports de Visé, où un match de foot regroupant de nombreux spectateurs avait été planifié, impliquant notamment des joueurs du Standard, ou encore du RFC Liège.

Les mesures de confinement en vigueur en Belgique depuis la mi-mars pour contenir la pandémie du coronavirus sont pourtant claires, prévoyant notamment l’interdiction de tout rassemblement. Mais, cela a visiblement échappé à une soixantaine de personnes qui se sont réunies, ce mercredi après-midi, sur la plaine des sports de Visé, en région liégeoise, pour assister à un match de foot clandestin. Parmi les joueurs présents, il y avait certaines têtes connues, comme des joueurs (ou d’anciens joueurs) du Standard, du RFC Liège ou encore d’anciens de Visé. On notera notamment la présence de Paul-José M’Poku, l’ex-capitaine du Standard.

Alertés de la situation illégale, les gestionnaires de l’infrastructure se sont rendus sur les lieux pour demander aux joueurs de cesser de jouer et de quitter les lieux, mais ceux-ci ont refusé, nécessitant alors l’intervention de la police locale.

Une situation qu’a dénoncée ce mercredi Julien Woolf, l’échevin de la Jeunesse et des Sports de Visé, sur son profil Facebook: «Je remercie la Zone de Police Basse-Meuse pour son intervention de ce jour sur la plaine des sports où un match de football avec beaucoup de spectateurs avait été planifié impliquant notamment Paul-José Mpoku Medhi carcela Junior Edmilson ... qui de par leur statut devraient montrer l’exemple! Au plaisir de les revoir sur nos terrains... quand les conditions sanitaires le permettront!»

Polémique à Visé: des joueurs du Standard à un match de foot clandestin
Une soixantaine de spectateurs étaient présents sur les lieux. Facebook Julien Woolf

Dix-neuf procès-verbaux ont été dressés pour non-respect des mesures gouvernementales. Les contrevenants encourent une amende de 250 euros.