BELGIQUE

Le débrief du jour: Discussions sur la reprise scolaire | «Camion de la mort» en Angleterre: arrestations en Belgique | Drame belge en Espagne

Le débrief du jour: Discussions sur la reprise scolaire | «Camion de la mort» en Angleterre: arrestations en Belgique | Drame belge en Espagne

L’actualité a été belge mais aussi internationale. Photo News - AFP

Le possible élargissement de la rentrée des primaires et maternelles, l’interpellation des responsables présumés d’un important trafic d’êtres humains en Belgique ou encore la mort dramatique d’une Belge en Espagne: voici ce qui a fait, en partie, l’actualité de ce mercredi.

1Élargir la rentrée des primaires et maternelles?

Alors qu’une décision concernant l’élargissement de la rentrée des classes dès juin pourrait être prise ce mercredi soir, les syndicats parlent de «confusion» et de «jeux politiques» dont l’école serait l’otage.

+ À LIRE | «L’école devient l’otage des jeux politiques»

239 morts à bord d’un camion en Angleterre: 13 personnes privées de liberté en Belgique

Une série de perquisitions ont eu lieu simultanément en Belgique et en France, en vue d’interpeller les responsables présumés d’un important trafic d’êtres humains. Cette organisation est notamment suspectée d’être derrière le drame qui avait coûté la vie à 39 personnes après avoirr été transportées dans un camion réfrigéré.

+ À LIRE | 16 perquisitions dans plusieurs communes bruxelloises

3Une Belge poignardée par son compagnon en Espagne

Drame conjugal sur la Costa Brava: les premières hypothèses de la police suggèrent qu’une Belge a été poignardée à mort par son compagnon espagnol.

+ À LIRE | La victime présentait des traces de violence

4Réouverture de l’Horeca: «La première date possible est et reste le 8 juin»

Il faudra bien attendre le 8 juin avant toute réouverture dans le secteur Horeca, a assuré la ministre de l’Economie, Nathalie Muylle, en commission de la Chambre en réponse à des questions de Gilles Vanden Burre (Écolo) et Katrien Houtmeyers (N-VA).

+ À LIRE | « Pas de signal d’une anticipation »

5De la prison ferme pour les époux Balkany

Patrick et Isabelle Balkany, anciennes figures de la droite française, ont été condamnés en appel respectivement à 5 et 4 ans de prison ferme, sans incarcération immédiate, pour blanchiment aggravé de fraude fiscale.

+ À LIRE | Dix ans d’inéligibilité et une amende de 100.000 euros pour chacun des époux