article abonné offert

NAMUR

Confinement : le centre Willy Peers de Namur n'a jamais cessé les IVG

Confinement : le centre Willy Peers de Namur n'a jamais cessé les IVG

Chaque année, 450 femmes sollicitent le centre pour mettre un terme à leur grossesse. ÉdA – V.D.

Durant tout le confinement, le centre de planning familial a continué à pratiquer, en priorité, des IVG.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 36 des 558 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?