BASKET-BALL

Basket: francophones et néerlandophones scindés

Basket: francophones et néerlandophones scindés

Goemé et Comblain joueront dans une série francophone la saison prochaine. Léva

C’est historique! Néerlandophones et francophones n’ont pas su se mettre d’accord pour avoir une seule série nationale.

Coup de théâtre ce mardi soir au niveau de la composition des séries de TDM2. En effet, pour la première fois de son histoire, la division verra ses deux séries scindées linguistiquement parlant après de nombreuses discussions.

Un scénario inattendu pour tenter d’apaiser des tensions qui poussent tout de même à l’interrogation. Régionaliser une division nationale dont la richesse venait de ces premiers duels entre les deux parties linguistiques de notre pays est interpellant. « Cette solution ne sera appliquée que cette saison », assure l’AWBB.

La série francophone : Neufchâteau, Nivelles, Woluwe, Anderlecht, Royal IV, Spa, Pepinster, Esneux, Comblain, Sprimont, Ninane, Belgrade et Gembloux.
La série néerlandophone : Falco Gand, Oudenaarde, Oostkamp, Sijsele, Gistel Ostende, Louvain B, Vilvorde, Aarschot, Tongres, Hasselt, Anvers Giants, Geel, Willebroek, Pitzemburg-Malines.

+ LIRE AUSSI | Les séries nationales… régionalisées: ça change tout pour Pepinster et Spa

+ LIRE AUSSI | Neufchâteau jouera avec tous les Francophones

+ LIRE AUSSI | «C’est une bombe dans le basket wallon!»