CORONAVIRUS

Coronavirus: des examens universitaires... au musée ou à l’AB

Coronavirus: des examens universitaires... au musée ou à l’AB

(Illustration) Reporters

La VUB annonce que certains de ses examens auront lieu... au musée du Cinquantenaire ou au centre de congrès Square. Du côté de la KUL, c’est l’AB qui servira de salle d’examens.

Les examens des étudiants de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) se dérouleront en partie au centre de congrès Square, situé au Mont des Arts, et dans le Musée Art & Histoire du Cinquantenaire.

Pour garantir une distance physique maximale pendant la session, qui débute le 1er juin, la VUB a prévu des espaces supplémentaires, notamment dans des salles de sport sur ses campus à Etterbeek et à Jette. Mais l’université cherchait aussi de la place en dehors de son campus.

«Passer un examen dans un musée, on ne peut qu’en rêver même en temps normal», a souligné Jan Danckaert, vice-recteur de la VUB.

Ces espaces, facilement accessibles en transports en commun et dont la réouverture n’est pas prévue avant le 30 juin, seront investis lorsque les étudiants sont nombreux et que d’autres formes d’évaluation sont exclues, par exemple pour tester des compétences complexes. Les locaux seront désinfectés après chaque examen.

 

La KU Leuven à l’AB

Du côté de la KU Leuven, c’est dans la salle de concert de l’AB que se donneront certains examens. Les étudiants concernés sont ceux des campus bruxellois de la KUL et de l’Odisee Hogeschool. Ces exams sont prévus dans la mythique salle les 2 et 3 juin.

Ce sont aussi les conditions sanitaires exigées par la crise du coronavirus qui ont poussé l’université louvaniste à délocaliser une partie de ses étudiants sur le parterre de l’AB. Certains d’entre eux passeront cependant ces tests sur le campus, mais ce dernier ne peut accueillir autant d’étudiants que d’habitude.

4000 étudiants sont concernés. 3 moments d’examens pourront être organisés chaque jour dans la salle de concerts désertée, avec un maximum de 80 étudiants.

L’AB espère bien revoir ces étudiants dès septembre, «mais pas pour des examens: pour des concerts», espère Marc Vrebos, directeur ad interim de l’AB.