EVERE

Il avait «envie de se défouler un peu»: son Audi RS6 saisie en plein rodéo avec une Porsche à Evere

Il avait «envie de se défouler un peu»: son Audi RS6 saisie en plein rodéo avec une Porsche à Evere

Le conducteur de la puissante berline allemande n’avait pas vu les policiers dans son dos, malgré les signaux de son adversaire du bitume au volant d’une Porsche. (Illustration) Reporters / Scanpix

Une puissante Audi RS6 a été saisie administrativement ce 21 mai à Evere: son conducteur se tapait la bourre contre celui d’une Porsche sur la chaussée de Helmet.

Une patrouille a surpris jeudi vers 20h10 le départ d’un rodéo urbain entre une Audi RS6 et une Porsche sur la chaussée d’Helmet à proximité de la rue Stuckens à Evere, a indiqué lundi la police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode, Evere).

Les policiers se sont placés à l’arrière des deux véhicules, qui étaient à l’arrêt à un feu de signalisation. Lorsque le feu est passé au vert, le conducteur de l’Audi RS6 a démarré en trombe jusqu’à atteindre une vitesse inappropriée. Celui de la Porsche n’a pas pris le départ. Il a tenté d’attirer l’attention du conducteur de l’Audi RS6, a priori pour lui signaler la présence policière, mais sans succès.

Pris en chasse

Les policiers ont alors pris en chasse le véhicule en infraction, qui a été intercepté dans la rue Dekoster à Evere.

Le conducteur de l’Audi a reconnu qu’il avait roulé à une vitesse excessive. Il a motivé ce comportement en expliquant aux policiers qu’il avait eu envie de «se défouler un peu».

Sa voiture a été saisie administrativement pendant cinq jours ouvrables, avec l’aval du bourgmestre d’Evere faisant fonction, Ridouane Chahid.

 

Pas le premier durant le confinement

Ce n’est pas la première saisie réalisée dans la zone Nord durant ce confinement, qui donne parfois aux conducteurs l’impression de pouvoir se lancer dans des Grands Prix dans Bruxelles. Ainsi, en avril, un conducteur se prenant pour un rallyman avec un enfant à bord a été privé de son véhicule à Saint-Josse, comme un autre qui fonçait avenue Louis Bertrand à Schaerbeek, « profitant des rues vides ». Plus tard, en mai, la zone Nord a mis fin à «un rodéo urbain» entre les conducteurs de plusieurs véhicules conduits par de très jeunes gens dans le quartier de la chaussée de Haecht. Elle a aussi confisqué une Maserati dont le conducteur mettait les piétons en danger.

Le procédé de saisie administrative a été instauré sur la zone après que plusieurs accidents de la circulation y ont bouleversé l’opinion. Elle permet aux forces de l’ordre de confisquer les véhicules même lorsqu’il n’y a pas de saisie judiciaire ordonnée. La première saisie de ce type remonte à novembre 2019. Ce jour-là, un chauffard avait été privé de « sa grosse berline » alors qu’il conduisait trop vite près d’un passage piéton où traversaient des enfants.