STIB

Un chauffeur de bus décède du coronavirus: la STIB propose des tests de dépistage gratuits

Un chauffeur de bus décède du coronavirus: la STIB propose des tests de dépistage gratuits

Les chauffeurs de bus s’étaient montrés inquiets lors du déconfinement. Le décès d’un de leurs collègues occasionné par le coronavirus ne risque pas de les rassurer. EdA - Julien RENSONNET

Un chauffeur de bus de la STIB appartenant au dépôt Delta est décédé du coronavirus. Dans le contexte tendu des dernières semaines, la STIB annonce dès lors mettre sur pied une campagne de dépistage gratuite pour son personnel.

Voilà qui va peut-être ajouter de l’eau au moulin des conducteurs de la STIB qui craignaient de maintenir le travail durant cette crise du covid-19: le gestionnaire du réseau bruxellois de transport en commun annonce ce 25 mai le décès d’un chauffeur de bus «testé positif au coronavirus quelques jours auparavant».

Cet homme de 55 ans était lié au dépôt de bus Delta. Il est malheureusement décédé «à son domicile» dans la nuit de dimanche à lundi, bien qu’il ne présentât «que peu de symptômes». L’homme avait été diagnostiqué positif le mercredi 20 mai. «Il s’était rendu chez son médecin traitant avec des symptômes légers», relate la STIB. «Il n’a pas été hospitalisé, son état de santé ne présentant pas de sujet d’inquiétude». La STIB ajoute que «le lien entre le décès et le Covid-19 n’a pas encore été établi avec certitude». Le gestionnaire du réseau présente «ses pensées à sa famille, ses proches et ses collègues».

Évidemment, ce décès ne fera que relancer l’inquiétude des collègues chauffeurs de bus et de tram. Pour rappel, un intense mouvement de protestation spontané a émergé à la STIB lors des premiers jours du déconfinement. Les conducteurs dénonçaient des mesures sanitaires insuffisantes, certains refusant « de conduire des véhicules pleins à craquer ». Le conflit social, qu’on a parfois dit «instrumentalisé par le PTB», s’est quelque peu éternisé avant que les choses rentrent dans l’ordre le 18 mai, malgré un scepticisme toujours de mise chez certains chauffeurs.

La STIB annonce donc ce 25 mai qu’elle «examine la possibilité d’organiser dans les plus brefs délais une campagne de dépistage en interne». Ces tests seront «gratuits» pour que «les personnes qui ne présentent pas de symptômes puissent être rassurées». La STIB rappelle encore que «toute personne présentant des symptômes du covid-19 doit se rendre chez son médecin traitant qui effectuera un test de dépistage». Et d’insister: «outre les mesures de protection prises par l’employeur (isolement des postes de conduite, masques, gants, gel, organisation du travail, …) les gestes barrière (distance sociale, lavage des mains, …) constituent un élément indispensable dans la lutte contre la propagation du virus».