BELGIQUE

Le débrief du jour: Nouvelle étape du déconfinement belge | Accident mortel sur l’E40 | Restructuration chez Ryanair

Le débrief du jour: Nouvelle étape du déconfinement belge | Accident mortel sur l’E40 | Restructuration chez Ryanair

L’actualité a été marquée par le retour de certains élèves dans les écoles, mais aussi par un accident sur l’E40 et le licenciement annoncé de plusieurs employés belges de la société Ryanair. Belga - Photo News

Une nouvelle étape dans le déconfinement belge, un accident mortel sur l’E40 ou encore le licenciement annoncé de plusieurs employés belges de Ryanair: voici ce qui a fait en partie l’actualité de ce lundi.

1Nouvelle étape dans le déconfinement belge

La Belgique poursuit son déconfinement progressif. Ce lundi, écoles, prisons et auto-écoles sont notamment concernées par l’assouplissement des mesures de confinement.

+ À LIRE | Rentrée scolaire élargie aux élèves de 1re et 2e primaire et de 2e secondaire

+ À LIRE | Les visites reprennent en mode mineur dans les prisons

+ À LIRE | Permis de conduire : les examens pratiques reprennent sous conditions

+ PHOTOS | Plages, piscines, restaurants et salons de tatouages: l’Europe se déconfine toujours plus

2Accident mortel sur l’E40

Un camion s’est couché sur le flanc ce lundi matin sur l’E40, à hauteur de Milmort. Le conducteur est décédé sur place.

+ À LIRE | Camion sur le flanc à Milmort : le chauffeur est décédé

3Restructuration chez Ryanair

Ryanair souhaite se séparer de 30 membres du personnel de cabine en Belgique à la suite de la crise du coronavirus, annonce le syndicat chrétien CNE.

+ À LIRE | Ryanair souhaite se séparer de 30 employés en Belgique

4La façade du MR taguée

La façade du MR à Bruxelles a été taguée d’une grosse trace de peinture rose. Le Président du parti libéral s’en indigne sur Twitter. Et lance un appel aux artistes... qui passe plutôt mal.

+ À LIRE | La façade du MR taguée à Bruxelles : «J’invite ces “artistes” à s’appliquer la prochaine fois»

5Dieselgate: Volkswagen contraint à un remboursement partiel

La justice allemande a condamné Volkswagen à rembourser en partie un client qui avait acheté une voiture équipée d’un moteur diesel truqué, dans un arrêt qui devrait influencer des dizaines de milliers de procédures cinq ans après l’éclatement de ce scandale.

+ À LIRE | Dieselgate : Volkswagen va désormais «proposer» des solutions à l’amiable pour solder «une grande partie des 60.000 procédures individuelles en cours»