JOGGING

Les «King» se déconfinent

Les «King» se déconfinent

Frédérick Hardenne et Céline Masson remettront leur titre en jeu ce week-end. -

Ce samedi 30 mai aura lieu l’acte 2 du challenge «King & Queen du Déconfinement».Une épreuve toujours en toute sécurité.

Après le succès de la première édition du «Dernier Confiné Debout», place maintenant au «Dernier Déconfiné Debout». Le concept reste le même, chacun chez soi, sur une boucle de son choix faisant entre six et sept kilomètres, à réaliser en moins d’une heure pour pouvoir repartir pour un tour de plus. Par contre, au contraire de la première édition, l’organisation a été ouverte à tous. Il y a donc déjà pas moins de 400 inscrits. «Afin de garder la maîtrise de l’événement, nous l’avions limité à une centaine d’inscrits. Cette fois, le concept a été un peu remodelé, avec deux départs, un le samedi en fin de journée et un le dimanche matin, afin de permettre à qui le veut de courir de nuit, de jour ou même d’enchaîner deux nuits de suite», précise Frédérick Hardenne, qui est à l’origine du projet et lui-même couronné «King du confinement» lors de la première édition, après 200 kilomètres et 29 boucles.

Un réel engouement

Le «Dernier Confiné Debout» avait beaucoup fait parler de lui. Beaucoup s’en sont voulu de ne pas l’avoir appris plus tôt. Cette fois, il est hors de question de passer à côté de ce défi personnel, qui se déroule en toute sécurité, à son domicile, avec son entourage et son assistance. Et si les traileurs et joggeurs ont répondu présent en quantité, il y aura également de la qualité. Une bonne vingtaine d’inscrits souhaitent dépasser les 24 heures de course, comme Victor Richard, qui a tout de même terminé deuxième du mythique Tor des Glaciers en 2019. Parmi les sportifs régionaux les plus aguerris, on retrouvera André Lindekens, Jérémy Pissens, et bien sûr, Frédérick Hardenne, qui défendra son titre de King et voudrait atteindre un chiffre «rond», soit 300 kilomètres ou 48 heures, 2 jours complet à courir. «Nous avons utilisé uniquement les réseaux sociaux et le bouche-à-oreille pour faire connaître l’événement, qui est entièrement gratuit. On reste dans un esprit très familial, où chaque participant va réaliser son petit exploit. Il y aura 400 vainqueurs, qui se seront dépassés, tout ça sans avoir la pression d’une réelle course», ajoute «Frédo», qui est aussi le créateur de la Belgique Trail Académie.

Les participants seront donc maîtres de leur épreuve puisqu’ils choisissent leur heure de départ (samedi ou dimanche), leur parcours, leur dénivelé, leur revêtement, et le moment où ils mettront un terme à leur défi. Les mesures de sécurité sont d’application et devraient être respectées puisque les participants prennent le départ de leur domicile. Il n’y aura donc aucun rassemblement. Et si l’envie vous dit de participer, il n’est pas encore trop tard pour s’inscrire.

Toutes les informations se trouvent sur le site www.communaute-sportex.org