GRANDE-BRETAGNE

Non-respect du confinement: Boris Johnson toujours derrière son conseiller Dominic Cummings

Non-respect du confinement: Boris Johnson toujours derrière son conseiller Dominic Cummings

AFP

Le premier ministre souhaite ainsi mettre fin à la polémique...

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a indiqué samedi qu’il était toujours derrière son conseiller Dominic Cummings. Le comportement de ce dernier, soupçonné de ne pas avoir respecté le confinement, a été vivement critiqué ces dernières heures outre-Manche.

La presse britannique révélait vendredi soir que M. Cummings, un proche conseiller de Boris Johnson, avait quitté son domicile londonien pour s’installer chez ses parents à Durham, dans le nord-est de l’Angleterre, alors qu’il présentait les symptômes du Covid-19.

Ian Blackford, chef du parti écossais SNP, a immédiatement appelé à la démission de M. Cummings, mais cela ne semble pas à l’ordre du jour. «Je peux vous dire que le Premier ministre soutient pleinement M. Cummings», a fait savoir le ministre des Transports Grant Shapps, samedi, à l’issue du briefing quotidien des autorités sur le coronavirus. Plus tôt dans la journée, Downing Street avait déjà fait savoir que les actes de l’expert étaient en accord avec les directives.

Dominic Cummings avait reçu la visite de la police à Durham qui lui demandait de s’expliquer. Il a lui-même affirmé samedi à la presse que son déplacement était «raisonnable et légal». Comme lui et son épouse présentaient des symptômes, ils ont dû se rendre aussi vite que possible dans sa famille afin de s’assurer que quelqu’un puisse s’occuper de leur fils de quatre ans, a-t-il affirmé.