BRUXELLES

Violences contre des policiers à Anderlecht: De Crem répond positivement à la demande de renfort pour la zone de police Bruxelles-Midi

Violences contre des policiers à Anderlecht: De Crem répond positivement à la demande de renfort pour la zone de police Bruxelles-Midi

Pieter De Crem. BELGA

Une demande concrète de renfort au profit de la zone de police de Bruxelles-Midi a reçu une réponse positive du ministre de l’Intérieur Pieter De Crem, annonce son cabinet vendredi dans un communiqué. Les modalités de ce renfort seront élaborées conjointement avec les autorités locales.

Le ministre de l’Intérieur s’est concerté vendredi matin avec le bourgmestre d’Anderlecht, Fabrice Cumps, et le chef de corps de la zone de police de Bruxelles-Midi (Anderlecht, Saint-Gilles, Forest) au Commissariat à Anderlecht.

«Au cours de cette concertation constructive, une analyse a été effectuée de l’incident et les défis auxquels la zone de police Bruxelles-Midi est confrontée, ont été discutés. Une demande concrète de renfort au profit de la zone a reçu une réponse positive du ministre et sera élaborée conjointement», indique le cabinet de M. De Crem.

Le ministre et le bourgmestre ont en outre rencontré les policiers de la zone, dont une des personnes impliquées dans l’incident qui a entre-temps déjà repris le travail.

Dans une vidéo partagée jeudi notamment par le syndicat libéral de la police, on aperçoit des policiers en intervention recevoir des coups de la part de riverains. Cette violence a suscité de nombreuses indignations et condamnations.

Les commerçants situés chaussée de Mons, où se déroule la vidéo, et dans les environs, se sont plaints à la police et auprès des autorités communales du nombre croissant de vols à l’étalage. Le bourgmestre avait donné instruction à la police, il y a quelques jours, d’envisager des contrôles plus sévères afin d’identifier les voleurs.