article abonné offert

SAMBREVILLE

Auvelais: un peu de flottement pour la reprise du marché

Auvelais: un peu de flottement pour la reprise du marché

Quelques adaptations seront apportées la semaine prochaine. ÉdA – 50702163242

Mercredi, le marché d’Auvelais a repris ses droits sur la Grand-Place. Une reprise réussie mais pour laquelle divers réglages devront être faits. Heureux de revoir les clientsEn voilà un qui n’aurait sans doute pas renâclé s’il avait été obligé de changer d’emplacement pour dresser son échoppe. Les bonnes odeurs de gaufre de Liège et de crêpes, dopées par le soleil, permettaient en effet de retrouver facilement Olivier Nollomont parmi les différentes échoppes dressées entre l’église et les bâtiments communaux. Cela fait trente-trois ans qu’il propose ses douceurs aux Auvelaisiens et c’est la première fois qu’il est resté tant de semaines sans pouvoir retrouver la Grand’Place et ses clients. Je suis heureux d’être revenu, c’était une longue période d’inactivité durant laquelle je n’ai même pas su faire des livraisons à domicile, explique le commerçant. Maintenant, l’activité reprend légèrement. Jeudi je vais au marché de Florennes, vendredi c’est Andenne mais l’ouverture est reportée d’une semaine, samedi c’est Philippeville et Charleroi dimanche, mais là également, c’est postposé. J’ai hâte de pouvoir travailler normalement.» Il faudra revoir sa copie«C’est une reprise qui a été bien préparée par la Commune qui y a mis des hommes, avec les agents constatateurs et les gardiens de la Paix, et des moyens, avec, entre autres, un appareil pour compter le nombre de personnes présentes car l’entrée était limitée à 150 personnes, des barrières Nadar, des banderoles et marquages. Avant le marché, nous avons également eu une dernière réunion avec divers intervenants, dont la zone de secours. Mais malgré tout, force est de constater qu’il faudra revoir la copie sur plusieurs points,» a estimé Claude Grégoire, le chef de la zone de police SAMSOM. Présent sur le marché d’Auvelais, il a pu constater que certains marchands arrivaient après 7h30, alors que l’heure limite d’arrivée avait été fixée à 7h. Il avait été prévu que les maraîchers s’installent à leut place habituelle. Un principe qu’il faudra peut-être modifier à l’aulne de cette première organisation, tout comme la délimitation des emplacements et les sens de circulation. «A Auvelais, c’est un petit marché très concentré. Un ambulant me faisait remarquer ce matin qu’à Eghezée, tous les emplacements sont en rang d’oignons. Il faut sans doute plus marcher mais cette dispersion a des avantages. Le marché d’Auvelais ne sera sans doute pas le même la semaine prochaine,» a conclu le chef de la zone de police.