BELOEIL

Coronavirus: les Féeries de Belœil n’auront pas lieu en 2020

Coronavirus: les Féeries de Belœil n’auront pas lieu en 2020

La 3e édition de l’événement est remise à 2021. Com

La mort dans l’âme, Luc Petit doit abandonner son spectacle majestueux prévu le 15 août prochain. Le Tournaisien n’a décidément pas de chance avec la cité princière.

Vu le flot d’annulation qui déferle chaque jour, dans tous les milieux, on se doutait bien que les Féeries de Belœil, prévues le 15 août prochain, auraient dû mal à «survivre» à la pandémie de coronavirus. C’est désormais officiel, l’événement n’aura pas lieu en 2020. Pourtant, son metteur en scène, Luc Petit, a espéré jusqu’au bout: «On prépare le projet depuis un an. J’ai six personnes qui ont travaillé à temps plein dessus. Tout était prêt. Comme il n’y a «qu’une» semaine de montage effective sur place, j’attendais avant de communiquer. Mais ce fut en vain… J’ai reçu un «non» catégorique du bourgmestre de Belœil qui ne veut pas prendre de risque. Je peux le comprendre.»

Pour la mise en place d’un tel spectacle, 300 artistes sont mobilisés et au moins autant de bénévoles ou de techniciens. «Par respect pour eux, je ne pouvais les laisser dans l’expectative. Bien que, vu la situation critique qu’ils connaissent, je suis certain qu’ils étaient prêts à me rejoindre, même si l’événement avait lieu trois jours plus tard».

Après la canicule la première année, la drache nationale en 2019, c’est donc un virus qui vient annihiler tous les efforts pour cette troisième édition. De quoi faire perdre tout espoir au Tournaisien? «Non! On sera là en 2021. À moins qu’il y ait un météorite d’ici là…», rigole l’artiste. Il se chuchote même que Luc Petit préparerait quelque chose pour la période Noël au sein du «Versailles» beloeillois.

L’interview complète de Luc Petit à lire dans L’Avenir – Le Courrier de l’Escaut de ce vendredi 22 mai 2020, ainsi que sur tablette, smartphone ou PC