Christian Binet, l’entrepreneur condamné dans le dossier de José Happart fera appel

Christian Binet, l’entrepreneur condamné dans le dossier de José Happart fera appel

Jose Happart BELGA

L’entrepreneur condamné mardi par le tribunal correctionnel de Liège dans le dossier de José Happart a annoncé sa volonté de faire appel de la décision.

Christian Binet estime être «un dommage collatéral d’un procès politique».

Après avoir refusé le système de transaction pénale proposé par le parquet, José Happart était poursuivi pour avoir usé de son influence et avoir favorisé des entrepreneursdans le cadre de la construction à bas prix de la maison d’une amie. Il a été condamné pour trafic d’influence et corruption à une peine de 8 mois de prison avec sursis et à une amende de 1.650 euros avec sursis pour la moitié. L’ancien président du Parlement wallon a indiqué, par la voie de son conseil, qu’il envisagera la possibilité de faire appel.

L’entrepreneur Christian Binet, condamné dans ce dossier à une peine de 6 mois de prison ferme et à une amende de 2.200 euros, a lui aussi indiqué sa volonté de faire appel. Il conteste la décision rendue.

«Ce jugement du tribunal correctionnel de Liège est une parodie de justice. Il s’agit d’un procès politique dont la cible était José Happart. J’en suis un dommage collatéral, n’ayant strictement rien à me reprocher. J’interjetterai appel dès ce mercredi matin. Je considère que le tribunal se déshonore avec un tel jugement», précise-t-il par voie de communiqué.

«Christian Binet n’est pas une personne qui lâche prise et je ne m’étonne pas de sa volonté d’aller en appel. Il a eu le courage de refuser la transaction qui lui était proposée pour aller démontrer son innocence en instance. Nous avions un dossier de pièces solide», a indiqué son avocat, Me Mathieu Simonis.