PHOTO

Le prix Nikon de la meilleure photo sportive entaché d’une irrégularité

Le prix Nikon de la meilleure photo sportive entaché d’une irrégularité

C’est cette photo qui avait remporté le prix de la meilleure photo sportive. Mais elle date de 2017. Jef Boes

Le concours Nikon 2020, un des plus attendus concours photo en Belgique, a été entaché d’une irrégularité. Le prix de la photo sportive a dû être retiré.

Comme chaque année, Nikon organise son concours consacré à la photo de presse. Pour ce concours 2020, les photos devaient avoir été prises et publiées en 2019.

Et c’est justement là qu’il y a un problème pour une des photos lauréates, celle de Jef Boes montrant le boxeur Junior Bauwens après un combat perdu.

2017, pas 2019

Ce combat perdu du jeune boxeur date en effet de décembre 2017, comme le précisent les différentes captures d’écran ci-dessous (le palmarès du boxeur et une parution dans Knack).

Le prix Nikon de la meilleure photo sportive entaché d’une irrégularité
Le site du boxeur mentionne cette défaite de décembre 2017. Internet

Maarten Goossens, responsable du concours Nikon: «On fait confiance aux photographes, on contrôle beaucoup de choses mais pas toujours les dates des prises de vues.»

Le photographe a avoué vendredi qu’il avait utilisé cette photo de 2017 mais qu’il l’avait envoyée dans une série de 2019 et qu’elle n’avait été publiée pour la première fois qu’en 2019.

Mais pour le jury du concours, il n’a pas respecté le règlement et son prix lui est retiré. Maarten Goossens: «On va retirer le prix sport. Le jury préfère cela plutôt que de remettre le prix au 2e pour lequel il n’y avait pas unanimité.»

Le prix Nikon de la meilleure photo sportive entaché d’une irrégularité
Le site du magazine Knack a publié la photo primée après l’annonce des résultats du concours la semaine dernière, en mentionnant la date de prise de vue de 2017. Ce qui a alerté certains photographes. Knack

Ce genre de mésaventure n’est pas une première. En 2015, le prestigieux World Press photo a retiré un prix décerné à un photographe suite à une irrégularité. C’était l’italien Giovanni Troilo pour une série de photos sur Charleroi, dont une avait été prise à Molenbeek.