article abonné offert

Des lave-mains «made in Bukavu» en service

«On est partis d’un constat simple, explique Étienne Bisimwa. À chaque fois qu’on ouvre un robinet, si on est infecté, on s’infecte à nouveau en le fermant.»

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 36 des 365 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?


Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos
-->