VILLERS-LE-BOUILLET

PHOTOS | Une étable de Fize Fontaine en proie aux flammes: 100 bêtes ont péri

Ce mercredi vers 18h30, un violent incendie s’est déclaré dans des hangars agricoles de la rue Jules Pirotte à Fize Fontaine. Les pompiers de la zone Hemeco, de Liège et de Hesbaye sont descendus sur place et ont durement lutté contre les flammes. Le bilan est lourd: 100 bêtes ont péri. Certaines ont pu être secourues.

ACTUALISATION: Ce jeudi matin, le feu continuait à couver avec risque de reprise. Les pompiers de la zone Hemeco, qui ont travaillé toute la nuit, sont repartis sur place pour surveiller l'évolution du sinistre. Une intervention qui pourrait prendre encore plusieurs heures, voire jours, au vu de l'intensité de l'incendie et de la présence de paille.

La colonne de fumée était visible depuis l’autoroute E42 à hauteur de Villers-le-Bouillet. Ce violent incendie a touché une ferme de la rue Jules Pirotte à Fize-Fontaine, près du cimetière et plus précisément les hangars dans lesquels se trouvaient de la paille et du bétail, 300 vaches élevées pour leur viande par la famille Warnier, bien connue dans la région. Leur ferme propose un concept de « boucherie à la ferme ». Le feu a touché et totalement détruit deux des trois hangars qui jouxtent le corps de logis.

Entraide villageoise

Dans un premier temps, avant l’arrivée des secours, les agriculteurs locaux et les riverains ont tenté de venir en aide à l’exploitation, en acheminant de l’eau du bassin d’orage tout proche ainsi qu’en tentant de libérer les bêtes. Mais l’incendie était trop violent, alimenté par la paille qui était stockée dans les bâtiments.
Un gros déploiement des services de secours s’est rapidement organisé. Les pompiers de la zone Hemeco ont été appelés sur place, aidés par les pompiers de Liège et de Hesbaye, venus en renfort. La police locale était également sur place ainsi que la protection civile.

Pas de victime humaine

Dès leur arrivée, les sapeurs ont eux aussi tenté de sauver un maximum d’animaux tandis que le vétérinaire de la protection civile a apporté les premiers soins aux veaux et vaches secourus. Les pompiers ont durement lutté contre le feu vu son intensité et devraient rester sur place toute la nuit, en surveillance.

Au total, une centaine de bêtes ont péri dans l’incendie, soit un tiers du cheptel de la ferme. On ne déplore par contre aucune victime humaine.

À ce stade, l’origine de l’incendie est inconnue mais un expert devrait être mandaté par le parquet et descendre sur place dès ce jeudi. Une aide aux victimes a également été proposée aux agriculteurs.

"Un tiers du cheptel disparu, un coup dur!"

Le bourgmestre, François Wautelet, a lui aussi été prévenu et s’est rendu sur les lieux. « Nous avons craint un moment que les fumées ne rendent dangereux le trafic de l’autoroute toute proche mais les vents ont finalement joué en notre faveur. Nous avons aussi demandé de fermer la rue à la circulation, jusqu’à demain. C’est en tout cas un coup dur pour la famille Warnier car c’est un tiers de son cheptel qui a disparu. Les hangars étaient assez récents, moins de dix ans. On ignore ce qui s’est passé. »

 

+ Plus d’info dans quelques heures et dans le journal de ce jeudi