Des végétaux en guise de clôture

Clôture

A condition de ne pas être pressé, remplacer une clôture par une haie végétale quasi infranchissable permet à la fois de préserver son intimité tout en profitant d’un écran vert.

La haie de clôture, même si elle nécessite un entretien régulier pour garder sa régularité, présente quelques avantages pour les amoureux de la nature. Elle offre à la fois un espace de vie à la faune locale et un obstacle naturel contre le vent. Quant aux plantes et arbustes pour haies, il en existe une grande variété. Des arbustes défensifs ou des arbustes fleuris qui diffusent un doux parfum ? Toutes les combinaisons sont possibles. Une haie défensive se caractérise par sa densité et par les espèces d’arbustes qu’elle contient. Ceux-ci présentent un obstacle naturel pour prévenir les intrusions en raison de leurs propriétés coupantes ou piquantes. Le houx commun, l’aubépine, le mahonia, le cognassier du Japon, l’épine-vinette, le pyracantha (buisson ardent) ou l’argousier par exemple, la liste est loin d’être exhaustive, sont des arbustes qui dissuaderont les intrus à tenter de rentrer dans votre jardin tout en formant un écran vert. Les rameaux du buisson ardent portent des épines de 2 à 4 cm, le feuillage est persistant. Il fleuri au mois de juin et se couvrent de baies rouges ou jaunes à l’automne. C’est une possibilité parmi d’autres. Pour qu’une haie défensive soit efficace, son épaisseur doit au moins être d’1m2O, la hauteur d’1m80 environ. Si votre jardin n’est pas très grand, une haie défensive ne sera peut-être pas la meilleure solution en raison de l’espace couvert. Elle se plante de préférence à l’automne sur un sol bien travaillé dont on aura éliminé les pierres et les herbes sauvages. Pour faciliter la croissance, quelques amendements doivent être apportés tels que du compost, du fumier ou du sable.  En fonction de la taille de départ des arbustes, la haie sera efficace après un an ou deux.

Habitat : articles proposés par la régie