SOCIÉTÉ

«Les masques doivent être distribués gratuitement, sous peine de renforcer les inégalités»

«Les masques doivent être distribués gratuitement, sous peine de renforcer les inégalités»

Reporters/BSIP

Alors que les masques sont obligatoires dans les transports en commun, le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté (RWLP) demande que le gouvernement équipe gratuitement la population de masques adaptés.

Sans cela, cette décision risque de renforcer les inégalités et de stigmatiser les plus vulnérables.

«C’est d’autant plus indispensable pour les populations confrontées à la pauvreté, qui vivent dans des conditions matérielles très limitées que cette épidémie complique encore», souligne l’association.

L’organisation fustige la commercialisation des masques dans les grandes surfaces. «Ce mardi 5 mai, malgré les annonces politiques garantissant la distribution d’au moins un masque certifié de qualité par personne, beaucoup n’en disposent toujours pas! Mais de plus qu’apprend-on? Qu’à partir de cette date, des masques chirurgicaux sont disponibles et commercialisés dans les grandes surfaces», s’outrage le RWLP. «Une boîte de 50 masques pour 31,49 euros! Pas cher du tout diront certains (qui seront peut-être en capacité de faire du stock, sans savoir si un marché noir de vente à la pièce ne va pas se développer), quand pour d’autres, tout préfinancement est inimaginable, car immobiliser 31,49 euros quand on compte à l’euro près, ce n’est juste pas possible.»

Cette réalité est de nature à «montrer du doigt», marginaliser les familles qui ne porteront pas de masque et à entraîner des sanctions dans la foulée, déplore l’association. Ou la famille se privera encore plus de l’essentiel déjà sous-existant pour obéir à la règle, ou prendra des risques pour sa santé et celle des autres en utilisant des masques usagés, selon l’association.

Le RWLP demande en priorité la distribution des masques chirurgicaux gratuits, accompagnée de conseils d’utilisation.

Ensuite, l’association estime que si des masques en tissu doivent être utilisés aussi, il faut en garantir la qualité, en expliquer l’usage, et s’assurer de la capacité matérielle du ménage à les gérer, ou aider matériellement ce ménage à mettre en place des solutions pour ce faire.

Le réseau souligne qu’aucun ménage ne doit risquer une coupure, une limitation ou un endettement lié à une consommation accrue.

L’association exige également la distribution des masques (papier et tissu) soit organisée par des organismes, des métiers, qui peuvent apporter des explications claires et complètes, des précautions à prendre.