BRUXELLES

«Central Park est fermé aux voitures les week-ends: pourquoi pas le Bois de La Cambre?»

«Central Park est fermé aux voitures les week-ends: pourquoi pas le Bois de La Cambre?»

Le Bois de La Cambre a été très fréquenté pendant le confinement. Ce qui donne des idées aux autorités de la Ville de Bruxelles. BELGA

Le Bois de La Cambre va-t-il rester fermé aux voitures? Philippe Close y réfléchit. Mais la Commune d’Uccle, qui craint la congestion de la chaussée de Waterloo, veut être consultée.

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) entend réfléchir à la fermeture du Bois de la Cambre au trafic automobile durant l’été et les week-ends, au-delà de la crise liée à la pandémie de Covid-19. Il l’a indiqué mardi soir au cours de l’émission «de Afspraak» (Canvas -VRT).

Sans être opposé par principe à cette annonce «séduisante», le bourgmestre d’Uccle Boris Dilliès (MR) a demandé mercredi, via l’agence Belga, qu’une décision à ce propos soit précédée d’une concertation préalable avec sa commune.

Sur le plateau de «De Afspraak» sur Canvas, Philippe Close a indiqué qu’il souhaitait proposer la fermeture du Bois de la Cambre aux véhicules motorisés durant les week-ends et les vacances d’été, hors des mesures de confinement. Depuis le 19 mars dernier, le Bois de la Cambre à Bruxelles est fermé au trafic automobile. Cette fermeture restera d’application jusqu’à la fin du mois d’août.

On peut un peu comparer le Bois de la Cambre à Central Park à New York. Central Park est tous les week-ends fermé aux voitures, donc pourquoi pas à Bruxelles?

Mais le bourgmestre souhaite aller au-delà des mesures de confinement et de distanciation sociale proposées suite à la crise sanitaire. «On peut un peu comparer le Bois de la Cambre à Central Park à New York. Central Park est tous les week-ends fermé aux voitures, donc pourquoi pas à Bruxelles? «, a justifié Philippe Close lors de l’émission «De Afspraak».

«L’annonce récente du bourgmestre de la Ville est évidemment séduisante et je n’y suis pas opposé, dans la mesure où beaucoup de Bruxellois passeront leurs vacances à Bruxelles cet été. Le Bois de la Cambre profite d’ailleurs autant aux Ucclois qu’aux habitants de la Ville», a réagi mercredi le bourgmestre d’Uccle Boris Dilliès.

Aux yeux du bourgmestre libéral, ce bois géré par la Ville concerne toute la Région voire plus en termes de mobilité car il constitue un chaînon de communication indispensable.

«Depuis plusieurs années, je plaide pour qu’il y ait au minimum une cogestion de ce bois entre communes concernées et au mieux que la Région reprenne sa gestion avec un comité d’accompagnement composé des bourgmestres des communes limitrophes. Je crains que l’on vienne ensuite nous dire que la situation actuelle devient pérenne et que le bois est définitivement fermé», a ajouté Dilliès.

Je crains que l’on vienne ensuite nous dire que la situation actuelle devient pérenne et que le bois est définitivement fermé.

Pour lui, «il s’agirait d’un non-sens environnemental et économique: d’une part, la congestion de la chaussée de Waterloo toute proche entraînerait une pollution importante et, d’autre part, cette fermeture découragerait de plus en plus de clients de venir faire leurs courses à Bruxelles, comme c’est déjà le cas le samedi».

Enfin, le bourgmestre d’Uccle estime que la comparaison avec Central Park ne tient pas la route. Quatre traverses y relient les quartiers ouest et est de Manhattan et les voiries qui entourent Central Park peuvent accueillir le flux de voitures, contrairement à la chaussée de Waterloo, a-t-il souligné.

L’appel à la concertation a été entendu par le bourgmestre de la Ville de Bruxelles. Celui-ci a fait savoir mercredi après-midi qu’il partageait cette demande. Il proposera à la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) de s’y associer.