SOCIÉTÉ

Le confinement plus lourd pour les personnes qui éprouvent des difficultés financières

Le confinement plus lourd pour les personnes qui éprouvent des difficultés financières

Selon les conclusions des chercheurs, le confinement se répercute plus durement sur la santé mentale des personnes qui éprouvent des difficultés financières. Photo News (Illustration)

Les restrictions imposées pour freiner la propagation du coronavirus pèsent plus lourd sur la santé mentale des personnes qui éprouvent des difficultés financières, ressort-il ce mardi de l’enquête de l’Université d’Anvers sur le coronavirus.

 

 

 

 

L’analyse des sept derniers volets de l’enquête, dont les questionnaires hebdomadaires ont déjà été remplis plus de deux millions de fois, montre un lien entre le revenu et le bien-être des sondés.

Selon les conclusions des chercheurs, le confinement se répercute plus durement sur la santé mentale des personnes qui éprouvent des difficultés financières. Celles-ci témoignent également de davantage de tensions familiales.

À l’inverse, les personnes vivant dans une maison unifamiliale et celles qui ont conservé leur emploi semblent traverser le confinement de manière plus sereine.

Les aînés respectent mieux la distanciation sociale

L’étude montre par ailleurs que les aînés (65 +) sont ceux qui veillent le plus au respect de la distanciation sociale. Plus de 80% d’entre eux disent se conformer sans exception à la règle de 1,5 mètre de distance.

Dans la catégorie des 18 à 65 ans, le respect de cette mesure baisse à 65%. Parmi les mineurs d’âge, à peine plus de 50% l’appliquent.

Le huitième volet de l’étude débute ce mardi avec un nouveau questionnaire en ligne sur les masques buccaux et l’accueil dans les écoles.