SOCIÉTÉ

Le syndicat libéral salue le congé parental «corona», mais émet quelques réserves

Le syndicat libéral salue le congé parental «corona», mais émet quelques réserves

Illustration Adobestock

Les allocations versées aux personnes qui choisissent de prendre le congé parental «corona» seront de 25% plus élevées que celles du congé parental classique.


Le congé parental «corona» est une bonne initiative, souligne dimanche l’ACLVB, pendant flamand de la CGSLB. Cependant, le syndicat libéral déplore qu’il ne s’agisse pas d’un droit et qu’il ne soit possible qu’à temps partiel. De plus, il ne s’étend pas jusqu’à la fin des vacances d’été. «Le redémarrage des entreprises est important pour l’économie» mais il faut aussi que les travailleurs en soient capables.

L’ACLVB pointe encore le fait que la solution de temps partiel risque de poser problème pour les parents isolés. En outre, contrairement au congé parental classique, il ne s’agit pas d’un droit, puisque l’employeur doit donner son accord.

Enfin, le syndicat aurait jugé préférable pour les familles que ce congé soit directement possible jusqu’à la fin des vacances d’été, vu les incertitudes en matière de gardes des enfants à cette période.