FOOTBALL

Coronavirus: fin de saison en L1 et L2, le PSG champion

Coronavirus: fin de saison en L1 et L2, le PSG champion

Un nouveau titre de champion de France pour les Parisiens. AFP

Le conseil d’administration de la Ligue française (LFP) a acté ce jeudi l’arrêt des championnats professionnels proclamant le PSG de Thomas Meunier champion, a-t-elle annoncé ce jeudi après-midi.


La LFP a décidé d’arrêter les championnats de Ligue 1 et Ligue 2 en France, figeant les classements à l’issue de la 28e journée, la dernière disputée avant l’arrêt en raison de la crise du coronavirus, avec deux relégations en Ligue 2 (Amiens, 19e, et Toulouse, 20e) et deux montées au sein de l’élite (Lorient, 1er, et Lens, 2e). Le PSG est champion.

L’Olympique Lyonnais ne jouerait pas de Coupe d’Europe la saison prochaine. Le classement ne serait cependant pas figé dans son intégralité. «Ce qui signifierait - dans le cas où les finales de Coupe de France et de Coupe de la Ligue n’auraient pas lieu - que Reims (5e) et Nice (6e) accompagneraient Lille (4e) en Ligue Europa, Marseille (2e) et Rennes (3e) disputant la Ligue des champions. Lyon (7e) ne serait pas qualifié pour une Coupe d’Europe», avait détaillé l’Equipe dans la journée.

Les Lyonnais seraient privés, en l’état, d’une qualification européenne pour la première fois depuis plus de vingt ans, selon le «classement final» dévoilé par la LFP en conférence de presse téléphonique.

Lyon, privé d’Europe, envisage des «procédures multiples»

Lyon, privé de qualification européenne par l’arrêt anticipé de la saison de Ligue 1, envisage de lancer des «procédures multiples» pour compenser cette «perte de chance» et réclamer le cas échéant des dommages et intérêts, a déclaré jeudi son président Jean-Michel Aulas.

«Il est toujours difficile de donner des détails au sujet de procédures qui seront multiples», a déclaré le dirigeant lyonnais lors d’une conférence téléphonique avec l’AFP.

«C’est une perte de chance très importante (...) On va réclamer des dommages et intérêts, qui se chiffrent en plusieurs dizaines de millions d’euros», a-t-il ajouté, déclarant pour l’heure vouloir saisir le tribunal administratif en procédure d’urgence «pour une suspension de décision par référé».

Pour Jean-Michel Aulas, le choix de la LFP de figer le classement final à la 28e journée, la dernière disputée mi-mars avant la suspension des compétition en raison de la pandémie de coronavirus et face à l’injonction sanitaire du gouvernement français, est très critiquable juridiquement.

Le patron de l’OL la juge notamment «prématurée». Il critique aussi le mode de classement retenu, avec un critère mixte «point pris sur nombre de matches joué» et rappelle que son équipe a souvent, ces dernières années, réussi à remonter parmi les places européennes grâce à un sursaut lors des dernières journées - un scénario cette fois empêché par l’arrêt de la compétition.