BELGIQUE

Le «congé coronavirus» pour les parents se fait attendre

Le «congé coronavirus» pour les parents se fait attendre

L’instauration d’un congé parental spécifique à la crise du coronavirus est une demande de la Ligue des Familles. svitlychnaja - stock.adobe.com

Cela fait déjà 7 semaines que les enfants n’ont plus été à l’école.

 

 

 

 

Le congé spécifique pour les parents rencontrant des difficultés à garder leurs enfants ces prochains mois n’est pas encore finalisé. D’après le syndicat chrétien CSC, cité dans Het Laatste Nieuws, le délai du 1er mai ne pourra pas être respecté.

La ministre de l’Emploi Nathalie Muylle avait annoncé qu’une nouvelle modalité du congé parental serait accessible dès le 1er mai pour permettre aux parents de faire face à la situation actuelle, rappelle jeudi la Ligue des Familles.

«Cela fait sept semaines que les enfants ne vont pas à l’école et il n’y a toujours aucune solution digne de ce nom pour les parents», regrette Christophe Cocu, directeur général de la Ligue.

À partir du 4 mai, et peut-être encore davantage le 11, des parents seront nombreux à reprendre le travail. «Nous apprenons aujourd’hui qu’il faudrait faire la demande de ce congé trois jours à l’avance, puis l’employeur aurait six jours pour se prononcer. Ce congé ne sera donc toujours pas accessible quand les parents en auront massivement besoin», souligne la Ligue des Familles.

Par ailleurs, le congé ne serait accessible que jusqu’au 30 juin, «alors qu’on ne sait pas encore si les stages et camps seront maintenus. Il est possible que les parents en aient encore besoin jusqu’en septembre.»

La Ligue appelle le gouvernement à rendre ce nouveau congé effectif, «mais aussi et surtout à mieux le rémunérer et à le rendre accessible aux indépendants».