FUTSAL

Kevin Heudens coach surprise de l’Inter Huy

L’Inter Huy a déniché son coach en vue de la saison prochaine. Ce sera ce sympathique Kevin Heudens. Un top choix.

Il faut dire la vérité: c’est une surprise et une bonne comme l’actualité en réserve aussi. L’Inter Huy a désigné son nouveau coach en vue de la saison prochaine. Et il a jeté son dévolu sur une vieille connaissance en la personne de Kevin Heudens. Un gars qui renvoie à merveille à l’image du club qui allie formation, ambition et capital sympathie.

Une excellente idée tant on sait à quel point celui qui officiait comme T2 de Geoffrey Alfonso à l’IP Hannut a des ressources et, malgré, son jeune âge, une solide expérience du milieu. Le futsal national, Kevin y baigne depuis des années. Sa fougue et son énorme envie vont assurément permettre aux jeunes pousses hutoises de progresser en D2 à l’Union belge, réputée pour être plus relevée que la Ligue. «Ce transfert est parti d’une discussion que j’aie eue avec mon ami Muse Murtezi (NDLR: cadre de l’Inter Huy), dit Kevin. De fil en aiguille, j’ai discuté avec Flamur Vitija qui m’a expliqué le projet hutois. Un projet, comme on le sait, frappé du sceau de la jeunesse mais aussi ambitieux comme l’a prouvé la belle saison des Interistes en D2. Le but sera de les faire progresser un peu plus avec les Murtezi et les Ramadani, par exemple, comme cadres. Ce qui est chouette, c’est que je vais pouvoir m’inscrire dans la durée puisque je suis en théorie venu pour plusieurs saisons . Je vais donc pouvoir fourbir mes armes tranquillement avec le concours de Flamur. C’est exactement ce que je cherchais.»

Avec un niveau qui reste très compétitif. «Une bonne D2 à l’Union, c’est comme une bonne D1 à la Ligue, dit Kevin. Il ne faut pas oublier que chaque année, la D1 envoie des équipes en Coupe d’Europe. Et c’est costaud comme a pu le voir l’Inter Huy en Coupe de Belgique face à Halle-Gooik. Je suis excité comme jamais. J’ai d’ailleurs hâte que ça commence…»

Le profil idéal

On est aussi ravi de la nouvelle du côté de l’Inter Huy qui accueille son nouveau coach avec le sourire. «Au départ, on va commencer en binome Kevin et moi, précise Flamur Vitija, la cheville ouvrière du club. Puis, après, le but, c’est de le laisser voler de ses propres ailes. On est certain que c’est la bonne personne qui cadre bien avec l’image du club. Oui, il est jeune mais il connaît le futsal et a envie d’apprendre. Et ça, c’est la marque de fabrique de l’Inter Huy. Huy a prouvé qu’il brillait dans la formation, de coachs aussi. »

Avec un noyau qui commence à prendre forme. Ainsi, plusieurs cadres ont déjà prolongé. Luca Negroni, Clément Dirick, les frères Murtezi, les frères Ramadani, Jeton Memeti et Liridon Vitja restent. à ceux-là, le club va ajouter une belle dose d’experience avec les venues d’Arnaud Lakaye, Shenasi Memeti, qui revient, et Altin Muaremi.