CHARLEROI

Quinze mois de prison ferme requis pour harcèlement et menaces sur son ex-compagne

Quinze mois de prison ferme requis pour harcèlement et menaces sur son ex-compagne

Le tribunal rendra son jugement le 7 mai. BELGA

Le ministère public a requis jeudi, devant le tribunal correctionnel de Charleroi, une peine de 15 mois de prison ferme à l’encontre d’un homme de 37 ans poursuivi pour harcèlement et menaces sur son ex-compagne.

Le prévenu, détenu à la prison de Jamioulx, a envoyé 550 SMS à son ex-compagne en l’espace de quatre semaines.

Le couple s’était séparé en novembre dernier après une dispute au cours de laquelle des coups avaient été échangés. Entre le 2 décembre et le 7 janvier 2020, l’homme avait harcelé son ex-compagne, lui envoyant plus de 500 SMS.

«Il voulait simplement reconquérir celle qu’il aime et avoir des nouvelles de son fils», avait justifié son avocat, Me Boris Druart. Dans ses derniers messages envoyés, le trentenaire avait toutefois durci le ton et menacé la mère de son enfant de coups et «de s’en prendre à elle en pleine rue», notamment.

Le ministère public a requis une peine de 15 mois de prison ferme à l’encontre du prévenu. La défense a pour sa part plaidé un sursis probatoire avec comme condition l’absence de tout contact avec la victime. Me Boris Druart a insisté sur le fait que les coups donnés en novembre était «la seule et unique scène de violence dans le couple».


Nos dernières videos