BELGIQUE

Masques non-conformes: «nous ne jetons la pierre à personne»

Masques non-conformes: «nous ne jetons la pierre à personne»

«Chacun tente de faire du mieux qu’il peut et la pénurie de masques est mondiale» BELGA

«Nous ne jetons la pierre à personne. Chacun fait du mieux qu’il peut», a réagi le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, interrogé par plusieurs parlementaires régionaux, jeudi, en commission spéciale du Parlement de Wallonie, à propos de la non-conformité d’un lot de masques commandés par le Fédéral.

La Région ayant passé sa propre commande de masques KN95 auprès du même fournisseur chinois, l’Aviq, l’agence wallonne pour une vie de qualité, a demandé aux établissements de soins à qui elle en avait envoyé de ne pas les utiliser dans l’attente des résultats de nouveaux tests. Ces résultats sont attendus «dans les heures ou les jours qui viennent», a précisé M. Di Rupo.

«Soyons de bons comptes. Quand les masques arrivent à Bierset, ils sont contrôlés par le SPF Économie pour les masques FFP2 et par l’agence fédérale des médicaments pour les masques chirurgicaux. Ces contrôles sont à la fois visuels et administratifs. Dans le cas qui nous occupe, les lots ont été libérés avant que l’hôpital d’Alost ne constate que les masques qu’il avait reçus étaient déficients», a expliqué le ministre-président régional.

«Ayant commandé des masques auprès du même fournisseur, nous avons demandé une analyse complémentaire auprès de 2 laboratoires agréés car il y a des lots différents. Les résultats de ces tests sont attendus dans les heures ou les jours à venir», a-t-il poursuivi.

«Mais nous ne jetons la pierre à personne. Chacun tente de faire du mieux qu’il peut et la pénurie de masques est mondiale», a conclu M. Di Rupo.