CORONAVIRUS

Arnaques aux masques: le Centre belge pour la cybersécurité met en garde

Arnaques aux masques: le Centre belge pour la cybersécurité met en garde

AFP

Le Centre pour la cybersécurité en Belgique (CCB) met en garde contre les arnaques liées aux masques, a-t-il déclaré jeudi par communiqué.

Il explique que les fraudeurs créent de fausses boutiques en ligne. En mars, le CCB a reçu en moyenne plus de 8.600 courriels suspects par jour et a pu faire bloquer 4.500 URL’s uniques.

À l’heure où bon nombre d’entreprises cherchent des masques pour leur personnel, le CCB appelle à la vigilance. «L’internaute est encouragé par un message de phishing (hameçonnage, NDLR.) à surfer sur un faux site Web ou une boutique en ligne pour acheter ces masques», indique-t-il dans son communiqué, rappelant que les messages suspects peuvent être transmis à l’adresse suspect@safeonweb.be.

«En mars, nous avons reçu en moyenne plus de 8.600 courriels suspects par jour et avons pu faire bloquer 4.500 URL’s uniques. Au mois d’avril, nous avons reçu jusqu’à présent en moyenne plus de 1.000 courriers suspects par jour. Le phénomène est en augmentation mais heureusement, les internautes ont de plus en plus le réflexe d’envoyer ces messages à suspect@safeonweb.be», a précisé la directrice adjointe du CCB, Phédra Clouner.

Le CCB précise qu’au cours des dernières semaines, 1.165 nouveaux noms de domaine. be ont été enregistrés, faisant référence au COVID-19 et plus spécifiquement aux masques buccaux. Des criminels voulant s’en servir pour lancer de faux sites Internet et boutiques en ligne se cachent probablement derrière une partie de ces enregistrements de noms de domaine, selon le CCB.

DNS Belgique, qui gère tous les noms de domaine. be,. brussels et. vlaanderen, surveille attentivement la situation. «L’une de nos principales préoccupations est de faire en sorte que ces zones. be soient sûres, afin que l’internaute se sente en sécurité lorsqu’il surfe sur un site Web portant les extensions .be, .brussels ou .vlaanderen. Pour ce faire, des contrôles quotidiens sont effectués», a souligné Philip Du Bois de DNS Belgique.

Le CCB donne par ailleurs trois conseils pour se protéger: gardez toujours votre esprit critique avant de procéder à un achat, notamment si le prix est anormalement bas; faites de préférence uniquement vos achats sur les boutiques en ligne que vous connaissez déjà et qui sont fiables; ne cliquez jamais sur le lien figurant dans le message que vous recevez par courriel ou SMS.