L’entretien des parterres

Tailler

La nature s’éveille au printemps, les nuisibles (limaces et pucerons) et mauvaises herbes, ennemis des parterres aussi. Le paillage au pied des plantes, sur une épaisseur minimale de 10 cm, est un barrage efficace à la prolifération des mauvaises herbes, mais cette solution n’est pas toujours judicieuse.

Arracher les mauvaises herbes à la main, biner et sarcler permettent de garder vos parterres dans un état impeccable, des travaux à effectuer tout au long du printemps et de l’été à la fois au jardin et au potager. Selon un adage connu par tous les jardiniers, un binage vaut deux arrosages. En effet, sous l’action de la pluie et du soleil, une croute se forme à la surface de la terre qui empêche l’eau de pluie de la pénétrer. Le binage ameublit la terre en surface, il favorise la circulation de l’eau et de l’air tout en éliminent les jeunes pousses de mauvais herbes. Il permet aussi de faire des économies en matière d’arrosage. Le sarclage complète cette opération pour les mauvaises herbes de grande taille en coupant les racines en profondeur. Un petit bémol néanmoins pour le liseron. Les rhizomes, même coupés, ont la fâcheuse tendance de reprendre vigueur. Il n’y a pas d’autre solution que de les enlever patiemment à la main.

 

Patientez pour tailler

Les mois d’avril et de mai sont des mois charnières pour la taille des arbustes. Les grosses tailles ont été effectuées à l’automne ou à la sortie de l’hiver. La floraison des arbustes printaniers atteint son apogée en cette période, le lilas par exemple dont le parfum embaume le jardin. Il est donc encore bien trop tôt pour les tailler. Si ce n’est le forsythia aux éphémères fleurs jaunes dont la taille est à faire maintenant. N’hésitez pas à tailler et à rabattre vigoureusement, l’opération est indispensable et favorise la floraison pour la prochaine saison. La règle générale pour les arbustes à floraison printanière est de les tailler après leur floraison, à la fin du printemps ou au tout début de l’été. C’est notamment le cas des lilas ou des groseillers à fleurs. Une autre bonne raison de ne pas tailler au printemps, ce sont les oiseaux qui sont en pleine nidification. Les arbustes, quand ils sont plantés dans des haies, leur servent de refuge.

Habitat : articles proposés par la régie