IZEL

Après deux décès Covid, 36 résidents d’une institution contrôlés par la police et la Région wallonne

Après deux décès Covid, 36 résidents d’une institution contrôlés par la police et la Région wallonne

illuEDA EdA - Florent Marot

L’auditorat du travail, la police de Gaume et des services de la Région wallonne ont fait une descente ce mercredi au Nid d’Izel et au Manoir, maison d’hébergement collectif pour «personnes en difficultés prolongées» à Izel (Chiny). Deux résidents y sont décédés récemment du Covid-19.

Un important dispositif policier et administratif était sur place ce mercredi matin au centre d’Izel (Chiny), à l’avenue Germain Gilson, siège du Nid d’Izel, ancien hôtel hébergeant actuellement 25 résidents âgés entre 18 et 65 ans, des personnes fragilisées au plan mental, social ou physique et prises en charge dans cette institution en Gaume.

Mais les inspections ont également eu lieu un peu plus loin dans le village, au Manoir, unité résidentielle dans une ancienne maison de maître et qui héberge actuellement, elle, une dizaine de résidents.

Selon nos informations, l’AWIPH (Agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées ), les services Bien- Être de la Région wallonne et l’auditorat du travail de Liège (ministère de la Justice) ont de fortes suspicions de non-respect des normes sanitaires et d’hygiène au sein de cette institution. Des contrôles de la comptabilité financière doivent aussi être opérés.

2 décès Covid-19

Les contrôleurs et inspecteurs sur place ont été d’autant plus surpris qu’il y avait très peu de personnel d’encadrement présent sur place, à Izel, alors que cette maison d’hébergement vient de perdre deux pensionnaires décédés du coronavirus. Quel est l’état de santé des 36 résidents actuellement sur place ? On comprend que les services judiciaires et administratifs, avec l’appui de la police locale, veulent se montrer rigoureux dans le grave contexte sanitaire actuel.

D’après nos informations, les personnes résidentes devaient rester sur place ce mercredi après-midi et des auditions étaient toujours en cours.

Retrouvez plus de détails sur cette info dans nos éditions de l’Avenir Luxembourg demain jeudi.