Jardins collectifs confinés

Légumes

Les jardins partagés et/ou collectifs n’échappent pas aux règles de confinement, la distanciation spatiale doit être respectée. La notion de jardins partagés et collectifs doit être précisés.

Un jardin collectif implique qu’un groupe de personnes cultive une même parcelle. Dans ce cas, il n’est pas possible de travailler à plusieurs en raison des mesures liées au covid 19. Les jardins partagés, c’est un autre concept. Chaque personne ou famille dispose de sa propre parcelle, dans ce cas, il n’y a aucune objection à entretenir sa parcelle. C’est notamment le cas des jardins partagés de Villers-la-Ville. « Notre configuration permet à nos membres de travailler sur leur parcelle. Nous disposons d’un ha de terrain divisé en parcelle d’un a. En outre, il est reconnu comme terrain agricole, nos membres peuvent donc se déplacer pour y travailler. Par contre, nos parcelles collectives, le verger par exemple, ne peuvent être entretenue pour le moment. Il va de soi que les activités comme les barbecues collectifs sont également supprimées. Tout est cependant sujet à modification en fonction de l’évolution de la situation. Il est important, plus que jamais, de pouvoir cultiver ses propres légumes vu la crise économique vers laquelle nous nous dirigeons. » explique Christine Sterckx, responsable du jardin.

Légumes au balcon

Le jardinage apporte calme et sérénité, surtout dans une période particulière telle que nous la vivons. Tout le monde n’a cependant pas la chance de bénéficier d’une parcelle de terrain, mais rien n’empêche de cultiver quelques légumes sur un balcon. Il existe dans les jardineries (la plupart livrent à domicile), des bacs potagers adaptés à des espaces réduits. A défaut, quelques pots, même suspendus, permettent de cultiver des légumes ou des fraises. L’orientation du balcon détermine la nature des légumes à cultiver, les tomates préfèrent une exposition plein sud. Les variétés doivent donc être judicieusement choisies, pour les salades, les variétés à couper sont préférables. Les tomates cerises se cultivent en pot ainsi que toutes les plantes aromatiques. Un plan de courgettes coureuses peut par exemple grimper le long d’un mur à l’aide de tuteurs. Pour avoir une récolte abondante, l’espace doit être rentabilisé au maximum en réfléchissant à toutes les opportunités qu’offre un balcon.

 

Habitat : articles proposés par la régie