RIXENSART

La société aSmartWorld a offert 200 smartphones aux homes

La société aSmartWorld a offert 200 smartphones aux homes

Geoffroy Van Humbeeck va jusqu’à livrer/enlever lui-même les appareils. -

Une petite entreprise de Genval, aSmartWorld, a récolté et reconditionné 200 smartphonespour en faire don à 60 maisons de repos.

Parce que nos aînés placés en maison de repos sont coupés du monde depuis plus d’un mois, et que très peu sont équipés en nouvelles technologies pour communiquer avec leurs proches, le Genvalois Geoffroy Van Humbeeck a décidé de passer à l’action.

Fondateur d’une start-up, aSmartWorld, dont l’activité est centrée sur la récolte et le déconditionnement de smartphones et tablettes, il a décidé de faire don de son temps et de son savoir-faire durant le confinement avec une initiative baptisée «Familles connectées». En trois semaines, sa société a déjà distribué plus de 200 appareils, tablettes et smartphones dans des maisons de repos, dont six se situent en Brabant wallon: à Nivelles, Braine, Villers-la-Ville et Rixensart. «Vu l’activité de la société, nous disposions d’un stock relativement important de smartphones reconditionnés et nous avons décidé de les distribuer gratuitement, explique Geoffroy Van Humbeeck. Nous récupérons les appareils inutilisés que les sociétés ou particuliers acceptent de nous donner, nous les réparons, réinitialisons et désinfectons à Genval dans notre entrepôt. Dans les cinq jours qui suivent, nous les distribuons dotés d’une carte SIM. Un seul smartphone ou une seule tablette permet de reconnecter jusqu’à 30 seniors avec leur environnement extérieur grâce à WhatsApp, l’application la plus universelle pour des vidéoconférences, que nous installons.»

Appel à l’aide: «Si vous avez un appareil inutilisé…»

Sur le net, la plateforme reconnecting.be a été développée par Geoffroy pour permettre tant aux seniories intéressées qu’aux donateurs de se faire connaître.

«Nous avons besoin d’aide. Nous avons reçu une cinquantaine de tablettes de la Croix-Rouge de Belgique et une centaine de smartphones de BNP Paribas. Nous les en remercions chaleureusement ainsi que tous ceux qui nous aident. Seuls, on ne peut pas s’en sortir car il y a des frais de fonctionnement et de logistique. Les dons sont les bienvenus. On en a besoin pour poursuivre», explique ce jeune idéaliste qui avoue avoir mis toute son énergie au service de ceux qu’il appelle «les éternels oubliés» ces dernières semaines, et avoir ainsi reconnecté quelque 6 000 personnes.

contact@asmartworld.be, www.reconnecting.be, facebook.com/ConnectingFamiliesBE/.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos
-->