CORONAVIRUS

La séance plénière du Parlement de Wallonie reportée à 14h00

La séance plénière du Parlement de Wallonie reportée à 14h00

-

Conformément à l’accord conclu au sein du bureau du Parlement de Wallonie, la séance plénière de l’assemblée, initialement prévue à 09h00 ce mercredi matin, a finalement été reportée à 14h00, faute de quorum.

Ce mercredi après-midi, ces derniers se pencheront notamment sur une proposition de résolution portant sur la mise en place d’une commission spéciale qui serait chargée, jusqu’à la fin des pouvoirs spéciaux accordés au gouvernement wallon, d’entendre les interpellations et questions orales ainsi que d’examiner les propositions de résolution liées à la crise sanitaire.

Une proposition de modification du règlement du parlement wallon sera également examinée. Si elle est approuvée, elle permettra, dans des conditions strictes, à un député ou à un ministre de développer, répondre ou répliquer à une question orale par l’intermédiaire d’un système de vidéo-conférence. Elle facilitera également le vote à distance par l’utilisation d’un système électronique de vote par internet à double authentification.

Deux propositions pour le CDH

Du côté de l’opposition, le cdH déposera en outre deux propositions, l’une sur l’élargissement de l’indemnité compensatoire à l’ensemble des indépendants et petites entreprises touchés par la crise du Covid-19; l’autre sur la situation «dramatique» dans les maisons de repos et autres institutions d’accueil dépendant de la Région.

«Cette proposition tient en dix points», a expliqué François Desquesnes, le chef de file des humanistes au parlement wallon. Le texte plaide ainsi pour davantage de transparence, pour un soutien psychologique aux soignants ou encore pour l’octroi d’une prime de risque. Il insiste surtout sur l’approvisionnement nécessaire en matériel, et particulièrement en masques FFP2 et en combinaisons de protection complètes, ainsi que sur la généralisation du testing.

«Le ministre-président Elio Di Rupo parle désormais de 4.000 tests par jour pour ce public-cible. Or, si l’on additionne les résidents et les travailleurs de ces institutions, on arrive à 131.000 personnes concernées en Wallonie. On est donc loin du compte», a souligné M. Desquesnes.

Accélérer le mécanisme

«Nous demandons une accélération du mécanisme, qui doit être plus rapide et plus fort, ainsi que la mise en place de mesures d’urgence, avec notamment l’identification des hôtels et autres lieux qui pourraient accueillir des patients positifs», a-t-il ajouté.

Dans les rangs de l’opposition, toujours, le PTB déposera quant à lui une proposition de résolution demandant au gouvernement wallon un soutien de 200 euros pour les familles qui ont vu leurs revenus impactés par la crise du coronavirus et leur permettre de faire face aux factures d’eau et d’énergie. «Cette mesure viserait les ménages dont un membre est en chômage temporaire ou dont un membre a vu ses activités d’indépendant mises à l’arrêt ou quasi à l’arrêt suite à la crise du coronavirus», a expliqué Germain Mugemangango, le chef de groupe de l’extrême gauche au parlement régional.

«Cette mesure a déjà été introduite le 20 mars dernier par le gouvernement flamand pour soutenir les familles du nord du pays. Il n’y a aucune raison que ce qui est possible en Flandre ne le soit pas en Wallonie», a-t-il pointé.

Les discussions sur ces textes débuteront à 14h00 ce mercredi après-midi.