AUTOMOBILISME

Rallye: l’équipe du champion de Belgique demande l’impasse sur 2020

Rallye: l’équipe du champion de Belgique demande l’impasse sur 2020

Face à la crise sanitaire, San Mazuin (le team du champion Fernémont) a d’autres priorités... -

Tout se présentait au mieux pour la saison belges des rallyes 2020: la liste de prétendants au titre n’avait jamais été aussi longue, la bagarre à l’Haspengouw fut splendide et le Spa rally aurait dû être magistral. Et puis vint le Covid 19...

Après le report du Spa rally, l’annulation du TAC rally, du rallye de Wallonie et du Sezoens rally, le rallye d’Ypres est, certes, toujours programmé mais.... Bref, en cette période très difficile pour la population et pour les entreprises, l’équipe namuroise SAN Mazuin Racing demande aux organisateurs du championnat de Belgique des rallyes (BRC), de faire l’impasse sur la saison 2020, comme c’est (déjà) le cas aux Pays-Bas.

«En tant que champions sortants, nous estimons qu’il est important de donner notre position aux organisateurs du BRC», explique Christophe Mazuin, propriétaire de l’équipe qui aligne Adrian Fernémont et Samuel Maillen. «La crise du coronavirus est catastrophique pour énormément de personnes mais aussi pour une majorité d’entreprises. Le groupe SAN Mazuin que je dirige est aussi très fortement touché. Nous ne vendons plus de voitures depuis la mi-mars et nos ateliers et carrosseries sont fermés, hormis pour quelques interventions sur des véhicules d’urgence. Malgré toute la passion qui nous anime, nous ne pouvons maintenir notre engagement et notre objectif de titre 2020».

Une reprise qui s’annonce difficile

Bien qu’il soit impossible d’estimer précisément l’impact négatif de cette crise, il semble évident que le retour à la normale prendra beaucoup de temps. Selon Christophe Mazuin, il faudra des mois d’efforts pour redresser la barre: «Quand le confinement sera terminé, nous serons confrontés à plusieurs difficultés importantes. D’abord, nous devrons assurer tous les rendez-vous mécaniques que nous avons dû déplacer depuis le 18 mars, date à laquelle nous avions décidé de fermer nos concessions. Ce sont ainsi plus de 1.000 rendez-vous que nous devrons assurer alors que d’autres clients vont arriver eux aussi à l’échéance de leur entretien. Nos équipes techniques seront donc sous pression (...). Il serait donc déplacé de maintenir notre soutien à SAN Mazuin Racing comme initialement prévu. Nous pensons que la majorité des teams et sponsors impliqués vont devoir se serrer la ceinture et que la tenue d’un championnat n’a plus beaucoup de sens».

Et Christophe Mazuin de conclure: «J’espère que le RACB nous entendra et prendra la sage décision d’annuler le championnat pour mieux rebondir en 2021. De mon côté en tout cas, la décision est prise. Je ne reviens jamais sur mes engagements mais face à ce cas exceptionnel, c’est la mort dans l’âme que je dois limiter mon implication. C’est la seule option réaliste».