WALLONIE PICARDE

Où en sommes-nous en Wallonie picarde?

Où en sommes-nous en Wallonie picarde?

La progression du virus... EdA

En Wallonie picarde, le total dépasse les 520 cas qui ont été répertoriés dans les hôpitaux (contre près de 510 jeudi). Il s’agit de cas avérés, donc traités en institutions; ces chiffres ne reprennent pas le cas de personnes affectées mais qui restent à domicile.

Comme on pouvait s’y attendre, la région de Comines (5! cas) paie un lourd tribut au coronavirus, ayant enregistré le premier décès en Wallonie picarde.

Tournai, étant donné sa très large superficie et l’importance de sa population, tient la triste palme (104 cas), suivie de près par Mouscron.

Lessines, Belœil et dans une moindre mesure Enghien, à l’autre bout de la Wallonie picarde, possèdent sur leur territoire de nombreux cas avérés. On imagine que c’est la proximité avec la zone de Mons-Borinage qui fait gonfler les chiffres à Belœil. Un phénomène que l’on ne rencontre pas dans la même proportion à Bernissart. La proximité de la capitale joue un rôle pour Enghien (19 cas) et Lessines (23).