CORONAVIRUS

La Commission veut prolonger jusqu’au 15 mai l’interdiction des «voyages non essentiels»

La Commission veut prolonger jusqu’au 15 mai l’interdiction des «voyages non essentiels»

Photo News

La Commission européenne a invité mercredi les États membres à prolonger jusqu’au 15 mai l’interdiction des voyages non essentiels vers l’UE, qui avait été décidée le 17 mars pour un mois en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

«L’expérience des États membres et d’autres pays exposés à la pandémie montre que les mesures en œuvre pour combattre la propagation du virus requièrent plus que 30 jours pour être efficaces», a indiqué un des vice-présidents de l’exécutif européen, Margaritis Schinas, dans un communiqué.

C’est aux États membres qu’il revient de décider d’une éventuelle prolongation.

La période d’interdiction initiale était de trente jours et incluait les États associés de la zone Schengen – c’est-à-dire l’Islande, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein, qui ne sont pas membres de l’UE mais font partie de cet espace dans lequel vaut normalement la libre circulation des personnes sans contrôle aux frontières.